Michael Rookers de retour avec John McNaughton le réalisateur de ‘Henry Portrait d’un tueur en série’ pour un nouveau film du genre



L’une des meilleures performances de la carrière de Michael Rookers était en 1986 avec Henry: Portrait d’un tueur en série, basé sur l’histoire vraie du tueur Henry Lee Lucas. Maintenant, il refait équipe avec le réalisateur d’Henry, John McNaughton, pour Road Rage qui est censé être le premier film d’une série.

Le film est centré « sur un tueur en série qui ne tue que ceux qui méritent de mourir présentant un héros moderne qui est un méchant devenu bon, protégeant les innocents et punissant les coupables ». Rapporte Deadline.

Tim Perell est sur le point de produire le thriller sous sa bannière Process Media et avait ceci à dire: «Avec Road Rage, John McNaughton et Michael Rooker visent une fois de plus à créer un film transgressif et choquant qui existera à la pointe de l’art et du genre . Comme Henry était en avance sur son temps, Road Rage sera en avance sur ce temps ; un reflet à la fois troublant et exaltant de la culture américaine contemporaine.

« Je voulais retravailler avec Michael Rooker depuis Henry : Portrait of a Serial Killer, mais nous n’en avons jamais eu l’occasion. Enfin, j’ai écrit une histoire qui a pris le genre dans une toute nouvelle direction », a déclaré McNaughton a deadline. «Michael Rooker et comme Henry ; il conduit un camion… et tue des gens. Stony est le tueur en série ultime… avec une touche en plus et il rentre chez lui maintenant après vingt ans, pour régler un compte du passé.

Dans Henry : Portrait d’un tueur en série, « Récemment libéré de prison, le nomade Henry (Rooker) trouve un logement temporaire dans les logements délabrés de Chicago d’une ancienne connaissance de la prison et petit trafiquant de drogue, Otis (Tom Towles). Se cachant derrière son emploi banal d’exterminateur de parasites, Henry mène une double vie, rôdant dans les rues la nuit dans une tuerie brutale et apparemment sans motif. Alors que les corps montent, Otis est intronisé dans le sombre monde secret d’Henry. Pourtant, lorsque la sœur d’Otis, Becky (Tracy Arnold), emménage, fuyant une situation familiale inconfortable, il devient rapidement évident que deux, c’est une entreprise, mais trois, c’est un peu trop.

Nous y reviendrons prochainement …

Votre Vote
Votez pour ce film/article
[Total: 2 Average: 4.5]



A propos Giarrusso Flavia 463 Articles
Passionnée de films d'horreur depuis de longues années .....qui aime fouiner a chercher le top en matière d'actualité. Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire