10 films Slashers des années 80 qui ont été complètement oubliés



Les années 80 ont été le moment idéal pour les films d’horreur, n’est-ce pas? Avec des franchises comme Halloween,vendredi 13 et les griffes de la nuit, tous se sont accrochés aux tripes collective des téléspectateurs du monde entier et les affaires étaient bonnes pour le genre slasher.

C’était tellement bon en fait,que le genre a connu un boom massif tout au long de la décennie. Mais tous les films n’étaient pas aussi emblématiques, vous vous rappelez ces dix films oubliés ? :

10 : Meurtres à la St-Valentin (1981)

Quand les gens pensent à Meurtres à la St-Valentin, ils ont tendance à penser davantage au remake 3D. Combien de temps ils oublient que Harry Warden est apparu pour la première fois dans cet original canadien. Le film est criminellement sous-estimé, avec une ambiance de slasher plus traditionnelle et aucuns n’effets 3D requis pour cette pépite. Avec des peurs, des surprises et suffisamment d’éclaboussures de sang pour faire le tour, Harry est assuré de voler plus que quelques cœurs.

09 : Le Bal de l’horreur (1980)

Jamie Lee Curtis a toujours été une reine du cri légendaire, mais certains publics modernes oublient qu’elle a eu quelques coups d’horreur supplémentaires en dehors de la série Halloween. L’un des films les plus connus de cette liste devrait être Prom Night (Le Bal de l’horreur), un film de slasher de lycée qui favorise le simple mais efficace.

Un harceleur masqué, un groupe d’adolescents et une hache tranchante, que vous faut-il de plus pour un festival des cris des années 80?

08 : Le Monstre du train (1980)

Un slasher ramassant des étudiants dans un train? Bien sûr, pourquoi pas? Si vous connaissez ce film, vous le savez pour deux choses. Tout d’abord, vous saurez qu’il présente Jamie Lee Curtis, encore une fois dans un rôle de reine des cris. Deuxièmement, vous saurez qu’il présente le seul et unique David Copperfield en tant que magicien du film faisant ce qu’il fait de mieux. Ce n’est pas exactement le film le plus emblématique de notre liste, mais le concept du film vaut au moins le détour.

07 : Le Fantôme de l’Opéra (1989)

Le titre peut sembler trompeur, mais tenez compte des éléments suivants avant de porter un jugement. Cette version est certainement plus d’un film de slasher traditionnel en faisant du Phantom un fou masqué avec un éventail d’armes, une liste de victimes considérable avec beaucoup de sang et même en appelant les talents de Robert Englund pour être l’homme derrière le masque. Mange ton cœur, Lon Chaney.

06 : Clownhouse (1989)

La seule chose plus effrayante qu’une maison pleine de clowns maléfiques est ce qui s’est passé dans les coulisses de ce film réalisé par le créateur de Jeepers Creepers, Victor Salva. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup de tripes et de sang, mais c’est toujours un film troublant.

L’intrigue est simple mais sinistre, un groupe de détenus évadés vole un trio de costumes de clown et traque trois frères qui sont seuls à la maison. 100% carburant cauchemardesque.

05 : Blood Harvest (1987)

Tiny Tim est un clown maléfique, c’est tout ce que quiconque a vraiment besoin de savoir sur ce film avant de  s’y plonger. 

Ce qui vend le film, c’est de voir un personnage aussi sympathique comme Tiny Tim devenir complètement fou. C’est plus qu’un peu choquant.

04 : Carnage (1981)

Avec le vendredi 13 mentionné précédemment,Carnage  (The Burning) a été l’un des films qui a contribué à enflammer l’engouement des slasher des années 80. Bien que le film ait été ignoré par les seaux lors de sa première sortie, il est devenu un peu un classique culte. C’est un film de slasher de camp d’été standard avec un tueur en série déformé qui veut se venger, mais qui est sérieusement sous-estimé.

03 : Rosemary’s Killer (1981)

Un slasher vêtu de fringues militaires peut sembler un peu maladroit, mais Rosemary’s Killer (The Prowler) est un premier film slasher qui avait beaucoup de dévouement de la part de son équipe et de sa distribution.

Avec une mise en scène étonnamment incroyable, des effets gore impressionnants de Tom Savini et une saveur distincte pour un film de son genre, il est encore très sous-estimé à ce jour.

02 : The House On Sorority Row (1982)

Les fans de clowns tueurs auront probablement oublié The House on Sorority Row, mais son statut de film oublié n’est pas parce qu’il est mauvais, mais à cause du titre. Les slashers du Collège étaient en pleines explosion avec des films comme The Dorm That Dripped With Blood, Final Exam et The Sorority House Massacre. Celui-ci, cependant, mettait en vedette la mort de Jack-in-the-box, un personnage de clown très effrayant et plus que suffisamment de carnage à l’etat pur.

01 : Massacres dans le train fantôme (1981)

De l’esprit du directeur de Massacre à la Tronçonneuse, Tobe Hooper vient : Massacres dans le train fantôme (The Funhouse). Facilement le film le plus sous-estimé de notre liste, ce voyage au carnaval est tout sauf amusant et ludique. Avec un cadre coloré et créatif, un casting de personnages sauvages et un monstre sérieusement négligé, The Funhouse est un film qui mérite une deuxième chance. N’ayez pas peur de le jeter le prochain Halloween.



Frere Yannick
A propos Frere Yannick 694 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*