30 films d’horreur basés sur des histoires vraies

Certains films d’horreur sont basés sur des histoires vraies , nous avons fait une petite enquete a ce propos et voici notre petite liste  :

1 : Open Water (2003)

Lorsqu’un couple va faire de la plongée sous-marine aux Bahamas, leur bateau les laisse accidentellement dans une eau infestée de requins. C’est ce qui est arrivé aux touristes américains Tom et Eileen Lonergan, qui ont été laissés par une entreprise de plongée au large de la Grande barrière de corail. Au moment où l’erreur a été commise deux jours plus tard, il était trop tard et ils n’ont jamais été revus. Une attaque de requin ne semble toutefois pas avoir causé la mort, car les vestes de plongée du couple ont finalement été retrouvées. Les vestes n’ont pas été endommagées, ce qui donne à penser que les Lonergans les ont probablement enlevées, «dans un délire du à la déshydratation», et se sont noyés.

Voir la fiche du film : ici

2 : Borderland (2007)

Lorsque trois amis se rendent dans une ville frontalière mexicaine pour s’amuser dans ce film, ils se retrouvent mêlés à un culte spécialisé dans le sacrifice humain. Le concept découle librement de la vie d’Adolfo de Jesus Constanzo, un seigneur de la drogue et un chef de culte cannibale responsable de la mort de l’étudiant américain Mark Kilroy.

Voir la fiche du film : ici

3 : Les Griffes de la nuit (1984)

Le célèbre méchant Freddy Krueger qui tue des adolescents via leurs rêves dans le film qui à lancé la franchise de Wes Craven. Craven a expliqué à Vulture que son idée venait d’un article qu’il avait lu dans le Los Angeles Times à propos d’une famille de réfugiés cambodgiens dont le jeune fils  racontait des cauchemars terribles. «Il a dit à ses parents qu’il craignait que, s’il dormait, ce qui le poursuivait le rattrape. Il a donc essayé de rester éveillé plusieurs jours à la fois», a déclaré Craven. «Quand il s’est finalement endormi, ses parents ont pensé que la crise était terminée. Puis ils ont entendu des cris au milieu de la nuit. Au moment où ils ont été voir: il était mort au milieu d’un cauchemar. Voici un jeune qui avait une vision d’une horreur que tous les aînés niaient. C’est devenu la ligne centrale de Nightmare on Elm Street. ”

Voir la fiche du film : ici

4 : Dahmer (2002)

Jeremy Renner a joué le rôle du tueur en série notoire dans ce film biographique sur l’horreur qui inclut des versions fictives de plusieurs victimes de Dahmer. Dahmer, également connu sous le nom du cannibal de Milwaukee , a finalement coûté la vie à 17 garçons et hommes.

Voir la fiche du film : ici

5 : Black Water (2007)

Ce film, qui se déroule dans les marais Australiens,on y voit un groupe de pêcheurs attaqué par un énorme crocodile. Cela a été inspiré par une attaque de crocodile dans l’arrière-pays Australien en 2003, qui a tué un homme du nom de Brett Mann dans une région où ses amis avaient déclaré qu’ils n’avaient «jamais, jamais» vu un crocodile auparavant.

Voir la fiche du film : ici

6 : Faux-semblants

Dans le film de David Cronenberg, Jeremy Irons incarne deux gynécologues qui gâchent les choses avec des patients et finissent par mourir ensemble. Cronenberg a adapté le film du roman Twins de Bari Wood et Jack Geasland, inspiré de la vie des gynécologues jumeaux Stewart et Cyril Marcus. Le New York Times a noté que les Marcus avaient « un lieu de commerce pour tromper leurs patients » et qu’ils « se sont finalement retirés de la consommation de drogues et de l’isolement total ».

Voir la fiche du film : ici

7 : Délivre-nous du mal (2014)

Le film suit un flic et un prêtre qui font équipe pour affronter le surnaturel. C’est basé sur le livre Beware the Night, de Ralph Sarchie, autoproclamé «démonologue», dans lequel il raconte des histoires supposément vraies, telles que le temps où il s’est retrouvé «en présence d’un des plus dangereux diables de l’enfer» avec une femme.

Voir la fiche du film : ici

8 : Poltergeist (1982)

Dans Poltergeist, la maison familiale est envahie par des fantômes qui enlèvent l’une des filles. Le film s’inspire d’événements inexpliqués, tels que des bruits éclatants et des objets déplacés, qui se sont produits en 1958 au domicile des Hermann à Seaford, dans l’État de New York.

Voir la fiche du film : ici

9 : Psychose (1960)

Le film essentiel d’Alfred Hitchcock retrace une femme qui détourne de l’argent de son employeur et s’enfuit dans un mystérieux hôtel où elle est assassinée par son exécutant, Norman Bates (âgé de 58 ans). Bates serait basé sur Ed Gein, un homme du Wisconsin qui a été condamné pour un meurtre dans les années 1950, mais soupçonné pour d’autres. Il était également un voleur de tombes et les autorités ont constaté de nombreux résultats inquiétants chez lui, notamment des bols fabriqués à partir de crânes humains et un abat-jour fabriqué à partir de la peau du visage de quelqu’un.

Voir la fiche du film : ici

10 : Scream (1996)

Le film slasher classique des années 90 utilise l’humour noir pour raconter l’histoire d’un groupe d’adolescents et d’un mystérieux, Ghostface, qui veut les assassiner. Mais la vraie histoire n’est pas drôle. Le film a été inspiré par le Gainesville Ripper, du vrai nom de Danny Rolling, qui a tué cinq étudiants de Floride au couteau pendant trois jours en août 1990.

Voir la fiche du film : ici

11 : Amityville (1979)

Dans le film, un jeune couple achète une maison à Amityville, à New York, hantée par des maux surnaturels. La vraie famille Lutz a déménagé dans une maison à Amityville en 1975 environ un an après le meurtre de six membres de la famille par Ronald DeFeo Jr.. Les Lutzes sont partis après seulement 28 jours, citant des odeurs étranges, des sons, des gouttes gélatineuses et d’autres phénomènes terrifiants.

Voir la fiche du film : ici

12 : The Conjuring (2013)

Le film met en vedette Patrick Wilson et Vera Farmiga en tant que chasseurs de fantômes aidant une famille dans une ferme hantée du XVIIIe siècle. Les chasseurs, Ed et Lorraine Warren, sont de vraies personnes, tout comme la famille Perron à laquelle ils assistent. Lorraine était consultante sur le film et insiste sur le fait que nombre des horreurs surnaturelles se sont réellement produites, et l’une des filles illustrée dans le film, Andrea Perron, dit la même chose. Elle a rappelé un esprit en colère nommé Bathsheba à USA Today: «Quel que soit l’esprit, elle s’est perçue comme étant la maîtresse de la maison et elle a déplu au concours que ma mère a posé pour ce poste. »

Voir la fiche du film : ici

13 : The Conjuring 2 (2016)

Dans la suite de The Conjuring, les enquêteurs paranormaux se rendent en Angleterre pour percer les mystères de la maison du conseil d’Enfield de la famille Hodgson. C’est basé sur l’histoire supposée d’une jeune fille possédée par le poltergeist d’Enfield qui «parlerait» à travers elle. « Nous n’avons pas compris ce qui se passait », a déclaré la sœur de la fille à People. «Nous avons traversé des périodes où nous ne pouvions tout simplement pas croire ce qui s’était passé. C’est effrayant. Nous n’aimions pas être seuls à la maison ou quoi que ce soit.

Voir la fiche du film : ici

14 : Annabelle (2014)

La poupée en porcelaine effrayante de The Conjuring nourrit sa terreur dans ce spin-off de The Conjuring. Les Warrens, chasseurs de fantômes, ont prétendu qu’il y avait une vraie poupée Raggedy Ann qui se déplaçait d’elle-même et écrivait des notes effrayantes disant, entre autres, «Aidez-nous». La femme à qui elle appartenait avait contacté un médium Annabelle, une fillette de sept ans décédée dans cette ville.

Voir la fiche du film : ici

15 : La Chambre des oubliés (2016)

Kate Beckinsale joue le rôle principal dans le film en tant qu’architecte qui déménage dans une nouvelle maison avec une pièce mystérieuse dans le grenier, qu’elle apprend par la suite, était autrefois utilisée comme une pièce où les gens riches jetaient les enfants handicapés. Il aurait été inspiré par une femme du Rhode Island qui a découvert dans sa maison une pièce similaire qui aurait été construite par un juge du XIXe siècle pour enfermer sa fille handicapée.

Voir la fiche du film : ici

16 : The Exorcism of Emily Rose (2005)

Le personnage principal du film est une jeune fille de 19 ans décédée des suites d’un exorcisme. Le film se concentre sur le procès du prêtre qui l’a exécuté. C’est basé sur le cas réel d’Anneliese Michel, une Allemande décédée en 1976, morte de faim à 23 ans à la suite de 67 exorcismes visant à la débarrasser de supposés démons.

Voir la fiche du film : ici

17 : L’Exorciste (1973)

Le film était basé sur un article du Washington Post de 1949 avec le titre «Priest Frees Mt. Le directeur du film, William Friedkin, a parlé de l’article: «Peut-être qu’un jour ils découvriront la cause de ce qui est arrivé à ce jeune homme, mais à l’époque, il ne pouvait être guéri que par un exorcisme . Sa famille n’était même pas catholique, elle était luthérienne. Ils ont commencé avec des médecins, puis des psychiatres, puis des psychologues, puis sont allés voir leur maire, qui ne pouvait pas les aider. Et ils se sont retrouvés avec l’église catholique. L’article du Washington Post dit que le garçon était possédé et exorcisé. 

Voir la fiche du film : ici

18 : The Girl Next Door (2007)

Le film suit les abus d’une adolescente aux mains de sa tante et s’inspire du meurtre de Sylvia Likens en 1965. Cette fillette de 16 ans a été agressée par sa soignante, Gertrude Baniszewski, les enfants de Baniszewski et d’autres enfants du quartier, comme divertissement. Ils l’ont finalement tuée, la cause de la mort étant déterminée comme «un gonflement du cerveau, une hémorragie interne du cerveau et un choc provoqué par les dommages importants causés à Sylvia», selon The Indianapolis Star.

Voir la fiche du film : ici

19 : Le Dernier rite (2009)

Ed et Lorraine Warren frappent encore! Le couple a affirmé qu’une maison du Connecticut louée par la famille Snedeker en 1986 avait été envahie par des démons, probablement parce que le bâtiment était auparavant une morgue. Dans le film, une famille fictive de Campbell est tourmentée par des êtres surnaturels.

Voir la fiche du film : ici

20 : La Colline a des yeux (1977 & 2006)

Le classique culte de Wes Craven (et son remake) est centré sur une famille itinérante dont la voiture tombe en panne, les laissant coincés dans les griffes de cannibales. Le film a été inspiré par Sawney Bean, un écossais qui, selon la légende, aurait conduit son clan à tuer et à manger 1 000 personnes vers l’an 1600. Un historien écossais a raconté à la BBC en 2013 que cette légende était une fiction, créée par des Anglais avec de droles de préjugés.

Voir la fiche du film : ici et ici 

21 : Possédée (2012)

Jeffrey Dean Morgan et Kyra Sedgwick jouent le rôle principal dans le film en tant que couple avec une jeune fille fascinée par une boîte en bois antique trouvée lors d’une vente de garage. Bien sûr, la boîte se révèle être un esprit. La « base de l’histoire vraie » du film provient d’une liste d’eBay pour « une boîte à vin juive hantée » contenant des bizarreries telles que deux mèches de cheveux, un chandelier et un esprit pervers provoquant une activité surnaturelle. La boîte s’est vendue 280 dollars et a attiré l’attention lorsqu’un journal juif a publié un article sur ses soi-disant pouvoirs.

Voir la fiche du film : ici

22 : Le Rite (2011)

Dans The Rite, un entrepreneur de pompes funèbres s’inscrit au séminaire et suit un cours d’exorcisme à Rome, où des rencontres démoniaques s’ensuivent. Le film était basé sur la vie d’un véritable exorciste, le Père Gary Thomas, dont le travail était au centre du livre du journaliste Matt Baglio, The Rite: La création d’un exorciste. Prêtre catholique romain, Thomas était l’un des 14 exorcistes certifiés par le Vatican ayant travaillé en Amérique en 2011. Il a été conseiller du film et a confié au Los Angeles Times qu’il avait exorcisé cinq personnes au cours des quatre dernières années.

Voir la fiche du film : ici

23 : The Sacrament (2013)

Dans le film, un homme part à la recherche de sa sœur qui a rejoint une commune religieuse éloignée, où de mauvaises choses se produisent. Cela a été inspiré par le massacre de Jonestown en 1978, dans lequel le chef de la secte Jim Jones a amené 909 de ses partisans à participer à une «cérémonie de meurtre-suicide» utilisant un empoisonnement au cyanure.

Voir la fiche du film : ici

24 : The Shining (1980)

Le chef-d’oeuvre d’horreur de Stanley Kubrick est un homme qui est poussé à la folie par des forces surnaturelles alors qu’il séjournait dans un hôtel isolé dans les Rocheuses. Le film provient du livre du même nom de Stephen King, inspiré du Stanley Hotel dans le Colorado, où de nombreux invités ont déjà vu des fantômes. Le Stanley n’a pas été utilisé dans le film, cependant, parce que Kubrick ne pensait pas que c’était assez effrayant.

Voir la fiche du film : ici

25 : Le Silence des Agneaux (1991)

Le film, qui a remporté un Oscar, raconte l’histoire d’un cadet du FBI qui a fait appel à un tueur en série / cannibale pour retrouver un autre tueur en série, Buffalo Bill, qui dépouille le corps de ses victimes. L’agent spécial du FBI, John Douglas, qui a consulté le film, a expliqué que Bill avait été inspiré en partie par le tueur en série Ted Bundy. On pense également que Ed Gein est une source d’inspiration. Et dans Rolling Stone, le meurtrier des années 1980, Gary Heidnik, était une référence pour expliquer comment Buffalo Bill avait gardé ses victimes dans un sous-sol.

Voir la fiche du film : ici

26 : The Strangers (2008)

Trois tueurs masqués terrorisent la maison de banlieue d’un couple (interprétée par Liv Tyler et Scott Speedman) dans ce thriller sur l’invasion. Le scénariste-réalisateur Bryan Bertino a déclaré que le film avait été inspiré par quelque chose qui lui était arrivé dans son enfance. « Quand j’étais enfant, j’habitais une maison dans une rue au milieu de nulle part. Une nuit, alors que nos parents étaient dehors, quelqu’un a frappé à la porte d’entrée et ma petite sœur a répondu à l’appel », a-t-il déclaré. certaines personnes demandent quelqu’un qui n’y habite pas. Nous avons appris par la suite que ces personnes frappaient aux portes de la région et, si personne n’était à la maison, pénétraient par effraction dans celles-ci.  »

Voir la fiche du film : ici

27 : Massacre à la tronçonneuse (1974 & 2003)

Ed Gein aurait également inspiré des éléments du Massacre à la tronçonneuse au Texas et de son remake. Les films parlent de groupes d’amis qui entrent en contact avec le cuirasse cannibale meurtrier. Le film original met en valeur une pièce remplie de meubles créés à partir d’os humains, un clin d’œil à la maison de Gein.

Voir la fiche du film : ici & ici

28 : Terreur sur la ville  (1976 & 2014)

Le film original suit un Texas Ranger qui traque un tueur en série menaçant une petite ville. La suite du même nom en 2014 fait revivre le même complot. Tous deux sont basés sur les meurtres au clair de lune de Texarkana en 1946, quand un «tueur fantôme» a tué cinq personnes en dix semaines. L’affaire reste officiellement non résolue.

Voir la fiche du film : ici

29 : Veronica (2018)

La récente publication de Netflix suit une jeune fille de 15 ans qui utilise un tableau Ouija et se connecte accidentellement avec un démon qui la terrorise, elle et sa famille. Le film est basé sur un vrai rapport de police d’un quartier madrilène. Au fil de l’histoire, une fille a réalisé une séance à l’école et a ensuite «vécu des mois de crises d’épilepsie et d’hallucinations, en particulier d’ombres et de présences l’entourant», selon Newsweek. Le rapport de police a été publié un an après le décès de la jeune fille lorsque trois officiers et l’inspecteur en chef de la police nationale ont signalé plusieurs événements non naturels survenus au domicile de sa famille, qu’ils qualifiaient de «situation de mystère et de rareté».

Voir la fiche du film : ici

30 : La Malédiction Winchester (2018)

Helen Mirren joue dans le film en tant que veuve d’un fabricant d’armes à feu qui se croit hantée par les fantômes de personnes tuées par les fusils de la compagnie de son mari. Le manoir dans lequel elle vit est basé sur un lieu réel, connu sous le nom de Winchester Mystery House, que la femme réelle que joue Mirren a passé 38 ans à construire et à rénover le manoir comme elle l’a vécu. Selon la légende, elle suivait les esprits, un guide touristique expliquant à Vanity Fair que Mme Winchester organiserait des séances la nuit, puis donnerait de nouveaux plans de construction à son contremaître le matin.

Voir la fiche du film : ici

 

Frere Yannick
A propos Frere Yannick 414 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*