Critique de film : 3 From Hell (2020)



Résumé du film 3 from hell (2020) : Otis, Baby et Spaulding, les trois criminels de l’enfer ont miraculeusement survécu à leurs blessures. Tous trois emprisonnés chacun de leur côté, ils deviennent un sujet de fascination pour les journalistes et un objet de culte pour leurs fans de plus en plus nombreux. Après un repos bien mérité, les faucheurs de vie s’évadent et repartent s’adonner à leur passion : la destruction.

Ressenti : Après « La maison des 1000 morts (2003) » et « The devil’s rejects (2005) », 3 from hell clotûre les dernières aventures macabres de la famille Firefly. Comme je l’attendais avec impatience ce jour où l’on retrouverait ces trois tueurs atypiques ! Malheureusement, je dois avouer avoir été quelque peu déçue par ce dernier. Alors oui, Rob Zombie est resté fidèle à lui-même et à ses précédentes réalisations en préservant ce côté barré et complètement décalé mais il nous a également habitué à une overdose de sadisme et à un scénario plus maitrisé, points que je n’ai pas autant retrouvés et appréciés dans ce chapitre final. De la part du réalisateur d’ « Halloween (2007) », je m’attendais à quelque chose de plus explosif pour conclure cette belle histoire…Quoi qu’il en soit et malgré ma déception, je suis l’évasion de Baby et d’Otis à travers l’Amérique et jusqu’au Mexique mais je ne peux m’empêcher d’avoir le coeur attristé par l’absence de notre cher Capitaine Spaulding. Pour compléter notre duo, un troisième personnage pointe le bout de son nez, Winslow. Mise à part les répliques cinglantes entre ce dernier et Otis, son rôle reste pour moi secondaire, il n’y a pas vraiment de réel interêt à avoir inclus un énième membre de la famille… Le film est séparé en deux parties bien distinctes l’une de l’autre, on pourrait qualifier la première comme reportage sur la vie en prison de nos protagonistes, on découvre une partie plus tirée en longueur et davantage centrée sur Sheri Moon Zombie (Baby) et de son état de santé mentale. Vient ensuite une seconde partie et un final plus rythmé, mêlant humour, violence et sadisme (même si j’aurai aimé en voir plus) mais elle marque aussi un scénario moins palpitant. Globalement, je reste assez mitigée et à mon grand regret, sur ma faim. Pour finir, même si on sent que le réalisateur a pris du plaisir à nous offrir ce dernier film, il n’arrive pas à la cheville de ses prédécesseurs. « 3 from hell » nous fait au moins un beau cadeau en réunissant pour une ultime fois des acteurs haut-en-couleur !

Titre : 3 from hell (2020)
Première sortie : 15 septembre 2019
Réalisateur : Rob Zombie
Date de sortie en DVD : 14 octobre 2019 (Royaume-Uni)
Série de films : Firefly
Box-office : 2,2 millions USD

Note : 3/5 – Note DM 2/5 / Critiques

Bande Annonce :



Erlst Ann
A propos Erlst Ann 124 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*