Critique de film : American Nightmare (The purge)



Résumé du film American nightmare (The purge)  : Dans une Amérique rongée par une criminalité débridée et des prisons surpeuplées, le gouvernement a donné son accord pour qu’une fois par an, pendant 12 heures, toutes activités criminelles, meurtres inclus, soient légalisées. La police ne peut intervenir. Les hôpitaux suspendent leurs services. Une nuit durant, les citoyens sont à même de définir leurs propres règles et de faire leur propre loi, sans avoir à craindre de sanctions. Au cours d’une telle nuit hantée par la violence et le crime, une famille va devoir faire un choix – bourreau ou victime ? – face à un inconnu venu frapper à sa porte.
 
 
Ressenti : « American nightmare » part d’une idée originale et divertissante. Le temps d’une nuit, chaque crime est autorisé afin d’éviter la surpopulation. Si le concept est plaisant, je ne le trouve cependant pas assez mis en valeur. Si l’on s’attend à pénétrer au coeur d’une ville sans dessus dessous vu les premières images violentes montrées lors de la scène d’ouverture, le film se concentre plutôt sur une famille upée prise au piège par un groupe de tueurs masqués. L’histoire nous plonge donc au coeur d’un huis-clos où la tension essaye tant bien que mal de faire sa place. En y réfléchissant bien, le film se divise en deux parties bien différentes l’une de l’autre. L’élément que l’on retient de cette première partie est cette paranoia que ressente les personnages et la tension que celle-ci produit sur les spectateurs mais vient ensuite le hic, l’ambiance installée au départ s’efface progressivement pour laisser place à une succession de décisions irréfléchies prises par les personnages. Il arrive même que le scénario et la mise en scène ne soient pas toujours maitrisées. Cependant, le premier film de James DeMonaco tient sa promesse, la violence est bien présente. Côté acteurs, les prestations sont correctes et convaincantes. On retrouve d’ailleurs Ethan Hawke (Sinister) ou encore la sublime Lena Headey connue pour son rôle emblématique dans la série à succès « Game of thrones ». Pour finir, « American nightmare » avait toutes les cartes en main pour nous mettre en scène et nous faire réfléchir sur un sujet si profond. Malheureusement, on se retrouve ici au milieu d’un slasher à mi-chemin entre « You’re next » et « Panic room » certes réussi et intriguant mais il est vrai que je m’attendais à ce que le réalisateur nous emporte ailleurs.
 

Infos sur le film :

Titre : American nightmare (The purge)
Date de sortie : 18 septembre 2013 (Belgique)
Réalisateur : James DeMonaco
Titre québécois : La Purge
Série de films : American Nightmare
Box-office : 89,3 millions USD

Note : 3.5/5

Bande Annonce : 

 

 



Erlst Ann
A propos Erlst Ann 120 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*