Critique de film : Battle Royale



Résumé du film Battle Royale : Dans un avenir proche, les élèves de la classe B de 3ème du collège Shiroiwa ont été amenés sur une île déserte par une armée mystérieuse. Un adulte surgit tout à coup devant eux : leur ancien professeur Kitano. Il leur annonce qu’ils vont participer à un jeu de massacre dont la règle consiste à s’entretuer. Seul le dernier des survivants pourra regagner son foyer. Kitano leur présente deux nouveaux élèves très inquiétants. Des coups de feu retentissent pour convaincre les incrédules. Selon la loi de réforme de l’éducation pour le nouveau siècle, ce sacrifice permettra de former des adultes sains. Abandonnés chacun à son sort avec de la nourriture et une arme, les adolescents disposent d’un délai de trois jours pour s’entretuer.

Ressenti : Entre anarchie, rébellion entre jeunes et adultes et des scènes d’une extrême violence, Battle royale a on peut le dire, beaucoup de choses à nous faire voir. L’histoire démarre instantanément avec une classe d’étudiants kidnappée et déposée sur une île avec une seule règle à respecter : s’entretuer jusqu’à ce qu’il en reste plus qu’un. Une fois cette dernière énoncée, le chaos commence… Très vite, on comprend que le film qui s’offre à nous sera sombre et cruel. J’ai été extrêmement séduite par l’intrigue proposée, par ce passage à l’âge adulte peu commun,par le message transmis par le réalisateur. L’idée de base est macabre certes mais innovante.
Ce qui fait de Battle royale une œuvre si accomplie réside dans le fait que malgré les quelques défauts qu’elle présente, elle ne perd pas de sa valeur. Soyons honnête, il faut reconnaître que les effets visuels sont en dessous de mes attentes et scénaristiquement parlant, on vire un peu au rouge. De plus, nous ferons la connaissance de personnages qui en font parfois de trop jusqu’à rendre leur interprétation ridicule et foireuse. C’est très surfait par moment mais quand je vois tous ce qui s’offre à nous par la suite, curieusement ce sont des détails auxquels je fais abstraction. À contrario, d’autres acteurs auront la capacité de nous émouvoir et nous les suivons donc avec intérêt dans cette aventure au destin funeste. Je finis en vous parlant d’un atout considérable : la bande son. Elle démarre parfaitement avec le Requiem culte de Giuseppe Verdi et apporte à ce long-métrage tout ce dont il a besoin pour paraître tantôt dramatique tantôt intriguant. Voici le parfait mélange entre l’action et l’horreur. Vous l’aurez compris, l’œuvre de Kinji Fukasaku est captivante, choquante par moment mais terriblement efficace malgré ces quelques défauts graphiques.

Titre : Battle Royale (2000)
Date de sortie : 30 janvier 2002
Réalisateur : Kinji Fukasaku
Série de films : Battle Royale
Distinctions : Prix de l’Académie japonaise du meilleur espoir…
Nominations : Prix de l’Académie japonaise du meilleur film…

Note : 4.5/5 – Note DM 4/5 Critiques

Bande Annonce :



Erlst Ann
A propos Erlst Ann 134 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*