Critique de film : Becky (2020)

Last Updated on 7 juin 2020 by Frere Yannick

Résumé du film Becky (2020) : Becky est une adolescente rebelle de 14 ans. A la mort de sa mère, son père décide de passer quelques jours avec la jeune fille dans leur maison secondaire au bord d’un lac afin de se rapprocher. Mais leur séjour va tourner au cauchemar quand un groupe de fugitifs, emmené par l’impitoyable Dominick, envahit leur maison. Becky décide de prendre les choses en main…

Ressenti : Becky Hooper (Lulu Wilson) est fermée émotionnellement suite au décès de sa mère. À travers le prisme de l’adolescence, son chagrin s’est manifesté par un détachement et une rage généralisée.Son père, Jeff (Joel McHale), à ​​du mal avec elle, bien qu’il refuse de l’abandonner. Une escapade d’un week-end bien intentionnée dans la maison familiale éloignée du lac tourne mal presque immédiatement lorsque la petite amie de Jeff, Kayla (Amanda Brugel), avec son jeune fils, se présente pour aider à annoncer la nouvelle de ses fiançailles avec Jeff. C’est avant l’arrivée d’un groupe de violents détenus évadés , dirigés par le suprémaciste blanc Dominick (Kevin James). Becky  canalise sa rage dans une violence meurtrière qui effrayera même les criminels endurcis.Sur le papier, la mise en place même d’un adolescent de 13 ans déchaîné contre des détenus dérangés et dans des homicides brutaux crée un équilibre délicat qui menace de basculer dans une comédie idiote à la Maman j’ai raté l’avion à tout moment. Après tout, une jeune fille à peine entrée dans l’adolescence ne devrait pas être à la hauteur face à des néonazis vicieux que le film prend grand soin de faire en sorte que le spectateur sache à quel point ils sont dangereux avant le début du conflit central. Deux éléments clés font que Becky réussit à vendre le ton sérieux de ce thriller; la performance pleinement engagée de Wilson et la violence choquante et sanglante du film.

Infos sur le film :

Titre : Becky (2020)
Première sortie : 5 juin 2020 (États-Unis)
Réalisateurs : Jonathan Milott, Cary Murnion
Création de costumes : Muska Zurmati
Bande originale : Nima Fakhrara
Producteurs : Raphael Margules, Jordan Beckerman, Jordan Yale Levine, J.D. Lifshitz, Russ Posternak

Note : ./5 – Note DM 3.5/5 / Critiques

Bande Annonce :

By Frere Yannick

Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décenniesRédacteur, Critique, Webmaster ainsi que de la création de futurs projets et évènements ayant rapport avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts