Critique de film : Black Water Abyss



Résumé du film Black Water Abyss : Un groupe d’amis explore des grottes isolées au plus profond des forêts du nord de l’Australie lorsqu’une tempête tropicale éclate. Les eaux montent et les emprisonnent sous la surface. Bientôt, des crocodiles tueurs émergent de l’obscurité…


Ressenti : Après l’excellent « Black water » de 2007, Andrew Traucki n’a pas dit son dernier mot et nous offre une nouvelle fois, une histoire autour de l’un des plus redoutables prédateurs d’Australie.
Avec une affiche et un synopsis plutôt prometteur, ce long-métrage parvient instantanément à nous plonger avec les personnages au coeur de cette mystérieuse grotte souterraine. Mais une fois en bas, l’atmosphère fait rapidement défaut. Tantôt anxiogène tantôt prévisible, on peut parfois se lasser d’attendre que quelque chose de surprenant se passe. Il faut dire que ça devient compliqué d’être innovant quand le sujet a déjà été abordé plusieurs fois avec en prime, les mêmes idées de décors. C’est alors difficile de créer des scènes inattendues aux yeux des spectateurs. Néanmoins, je ne peux pas dire que le film est complètement mauvais et qu’il n’est pas arrivé à transmettre quelques frissons. Certes, on reste sur des sentiers battus avec une histoire simpliste sans grande prise de tête au niveau du scénario mais je n’ai eu aucuns mal à rester concentrée sur le dénouement de l’histoire. Les personnages sont convaincants même si leurs choix sont souvent clichés. Comme je le disais plus haut, le suspense est un peu bancal et finalement peu d’apparitions de la créature s’offrent à nous mais justement, ce qui intéressant c’est qu’on ne se trouve pas dans le surfait ou dans le surréaliste (pas de crocos mutants ou génétiquement modifiés ouf!). Parmis ce bazar, il y a quand même du positif à retirer de ce film. Le réalisateur a choisi un décor qui fonctionne, inconnu aux bataillons, sombre, isolé, au milieu de nulle part. Il y a du bon, mais je pense qu’on aurait pu encore aller plus loin dans cette grotte malaisante et renfermée. A mi-chemin entre « The descent » et « Solitaire », Black Water : Abyss fait son travail en arrivant à nous divertir. C’est simple, sans grandes surprises mais réussi.

Titre : Black Water : Abyss  (2020)
Première sortie : 10 juillet 2020
Réalisateur : Andrew Traucki
Série de films : Black Water
Producteurs : Pam Collis, Neal Kingston, Michael Robertson
Scénario : John Ridley, Sarah Smith

Note : 3/5 – Note DM 2/5 / Critiques

Bande Annonce :



Erlst Ann
A propos Erlst Ann 130 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*