Critique de film : Invisible Man (2020)



 
Résumé du film Invisible Man : Cecilia Kass est en couple avec un brillant et riche scientifique. Ne supportant plus son comportement violent et tyrannique, elle prend la fuite une nuit et se réfugie auprès de sa sœur, leur ami d’enfance et sa fille adolescente. Mais quand l’homme se suicide en laissant à Cecilia une part importante de son immense fortune, celle-ci commence à se demander s’il est réellement mort. Tandis qu’une série de coïncidences inquiétantes menace la vie des êtres qu’elle aime, Cecilia cherche désespérément à prouver qu’elle est traquée par un homme que nul ne peut voir. Peu à peu, elle a le sentiment que sa raison vacille…
 
Ressenti : Dracula, Frankeinsten, La créature du lac noir et évidemment l’Homme invisible – monstres les plus populaires de leurs générations – sont des personnages qui inspirent la peur, la mort ou encore l’amour. Le réalisateur Leigt Whannell a décidé de casser les codes en nous réinventant sa propre version. En créant une nouvelle approche de l’Homme invisible, ce dernier nous plonge cette fois-ci du côté de la victime et plus précisément de l’impact psychologique qui en découle. C’est d’ailleurs la sublime Elisabeth Moss qui hérite de ce rôle. Après sa prestation dans la série à succès « Handmaid’s Tales », il n’est pas étonnant d’être subjugué par le rôle qu’elle interprète aujourd’hui puisque c’est justement grâce à sa performance remarquable et son aisance qu’on est transporté vers une descente aux enfers qu’on ne sera pas prêt d’oublier. Bien que la bande-annonce en dévoile de trop, « Invisible man » a plusieurs cartes en main pour nous convaincre. Saisissant et original, il parvient à se démarquer par cet interminable jeu du chat et de la souris. Bien qu’il mériterait d’être davantage exploité, le concept du personnage invisible fonctionne plutôt bien et procure en nous une tension progressive et ce, depuis la scène d’ouverture. De plus, il nous arrive parfois d’être perdu entre la folie et le réel et c’est là que se trouve toute l’intelligence de ce film, est-ce l’imagination de Cecilia ou il y a t’il vraiment quelque chose tapi dans l’ombre, dissimulé et prêt à surgir à tout moment ? Pour connaitre la réponse, je vous laisse entre les mains d’une actrice époustouflante et d’un réalisateur qui après les ratages complets d’ « Insidious 3 » et d’ « Upgrade », reprend du poil de la bête et parvient enfin à prendre des risques.
 

Infos sur le film :

Titre : Invisible Man (2020)
Date de sortie : 4 mars 2020 (Belgique)
Réalisateur : Leigh Whannell
Adaptation de : L’Homme invisible
Titre québécois : L’Homme invisible
Budget : 9 millions USD

Note : 3.8/5

Bande Annonce : 



Erlst Ann
A propos Erlst Ann 129 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*