Critique de Films d'Horreur

Critique de film : Le Calendrier (2021)

Last Updated on 16 mai 2022 by Frere Yannick

blank

Résumé du film Le Calendrier (2021) : Eva est paraplégique depuis trois ans. Pour son anniversaire, elle reçoit en cadeau un étrange calendrier de l’Avent. Mais ce ne sont pas les traditionnelles friandises qu’elle découvre chaque jour, mais des surprises plus inquiétantes, parfois agréables, souvent terrifiantes, et de plus en plus sanglantes. Cette année, Noël va être mortel ! 

blank

Ressenti : Le Calendrier nous emmène dans son univers monstrueux curieusement risible, dotant son antagoniste démoniaque d’un calendrier de l’Avent tueur. De prime abord, le pitch du Calendrier intrigue et peut faire sourire : son histoire n’est ni plus ni moins qu’un récit au concept accrocheur et répétitif (on suit les 24 ouvertures de cases, chacun provoquant un bouleversement majeur dans la vie d’Eva) qui finit par créer une vraie intrigue jouant sur les angoisses et les remises en question existentielles de la jeune femme. Elle se retrouve face à des dilemmes, laisse parfois une vengeance inconsciente se manifester. De cette façon, l’aspect simpliste et enfantin du concept du film se mue en un véritable déferlement d’horreur, de visions monstrueuses, de récits mystiques/ésotériques. En offrant à sa protagoniste et par conséquent à son spectateur un enjeu (on ne suit pas seulement le film pour savoir si Eva va survivre, ce qui densifie considérablement l’ensemble), Ridremont se tire avec justesse des pièges évidents de ce genre de production, qui ne peut en général s’empêcher de vouloir accumuler l’hémoglobine gratuite et les fils rouges narratifs tellement gros qu’ils sortent immédiatement du film. En construisant un semblant d’univers monstrueux qui développe assez bien ses légendes et ses mythes, Le Calendrier peut dérouler assez naturellement son histoire, apportant avec chaque ouverture de case une nouvelle sous-intrigue accompagnée d’un nouveau mini-concept qui accroche assez rapidement le spectateur et permet au film de constamment se renouveler pour ne pas tomber dans la redite ou dans l’ennui. La mise en scène reste efficace, collant aux esthétiques et aux façons de procéder du genre, jouant sur le hors-champ invisible, sur le spectaculaire ponctuant les scènes clefs du récit et sur un équilibre en séquences horrifiques et dramatiques bien balancé….

Le Calendrier se montre néanmoins relativement poussif dans certains points de bascule de son scénario ,assez inventif par moment, mais parfois trop timide dans une partie de ses résolutions. Il n’empêche que le contrat est rempli pour ce film fantastique au calendrier maudi semant la mort autant que la tentation de sa détentrice , et joue sur une ambiguïté toute particulière quand elle découvre réellement les pouvoirs qu’elle détient grâce à son calendrier….
Critique de : Mika Laruelle

Complément d’infos :

Le calendrier Horror, Thriller | Decembre 1, 2021 (France)
blank
blank
Réalisateur: Patrick Ridremontscénariste: Patrick RidremontActeurs: Eugénie Derouand, Honorine Magnier, Clément OlivieriSynopsis: Eva, an ex-dancer, is now living in a wheelchair, unable to walk. when her friend Sophie gives her an old wooden antique advent calendar before Christmas, she realizes each window contains a surprise that triggers repercussions in real life: some of them good, but most of them bad - Now Eva will have to choose between getting rid of the calendar or walking again - even if it causes death around her. ?WTFilms

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

Note : 3.7/5 Critiques de films

Bande Annonce :

blank

Frere Yannick
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Rédacteur, Critique, Webmaster ainsi que de la création de futurs projets et évènements ayant rapport avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Laisser un commentaire