Critique de film : Le Menu (2022)

Résumé du film Le Menu (2022) : Un couple se rend sur une île isolée pour dîner dans un des restaurants les plus en vogue du moment, en compagnie d’autres invités triés sur le volet. Le savoureux menu concocté par le chef va leur réserver des surprises aussi étonnantes que radicales…

Ressenti : Les films gourmands se déclinent en deux saveurs : joyeuses célébrations de la famille, de la communauté et du partage (Babette’s Feast, Big Night) ou dénonciations terrifiantes du consumérisme et du désespoir (La Grande Bouffe, Le sens de la vie). Cette comédie d’horreur sur un restaurant hyper-exclusif qui doit être visité sur sa propre île vient des scénaristes Seth Reiss et Will Tracy et du réalisateur Mark Mylod, et elle appartient tout à fait à cette dernière catégorie. Ses intertitres en tête de chapitre sont les éléments du menu au fur et à mesure que le repas progresse et ils deviennent de plus en plus alarmants.

Le menu a quelque chose en commun avec ce récent lauréat très apprécié Triangle of Sadness, à propos de ploutocrates se gaver sur un bateau de croisière de luxe; dans les deux, un humble burger est présenté en contraste avec la fine cuisine coupable. Mais The Menu est plus maîtrisé et plus intéressant, avec un ou deux vrais rires même si je dois admettre comme toujours être impatient à l’idée qu’à un certain niveau, et quel que soit le contexte satirique, nous soyons censés nous pâmer devant tous ces connaisseurs en détails gourmands.

Ralph Fiennes, au visage masqué d’une hauteur pointilleuse, incarne Julian Slowik, le chef cuisinier de l’établissement mythique où les super-riches et les super-importants se battent pour avoir une table. Avec enthousiasme, un nouveau groupe de clients s’est présenté sur le bateau qui les emmène sur l’île éloignée comme un ensemble d’Agatha Christie. Parmi les invités se trouve Nicholas Hoult jouant Tyler, un chef en herbe et fanboy de Slowik qui est obsédé par le grand homme et soupçonné que Slowik le méprise. Son rendez-vous pour la soirée est Margot, qui a un scepticisme pondéré à propos de tout ce spectacle de salle en tant que théâtre; elle est interprétée de manière charismatique par Anya Taylor-Joy qui fait une entrée avec une démarche délicate de showgirl. La toujours redoutable Hong Chau incarne Elsa, directrice de salle et grande prêtresse du culte julian.

Et ainsi la soirée commence, avec des touches de la nouvelle cuisine de l’empereur, y compris une « assiette sans pain » sans pain, juste de minuscules boules de pâte aromatisée sur le côté. Il devient clair que Slowik est devenu fatigué de l’humanité et de sa vanité, de sa cupidité et de son incapacité à apprécier son talent artistique, fatigué aussi de son investisseur commercial et fatigué de lui-même. Comme le colonel Kurtz de Marlon Brando, il a vu au cœur des ténèbres de la dégustation. Le menu de ce soir sera son chef-d’œuvre culminant et devinez ce qu’il y a dessus ?

Les idées de base du menu sont assez évidentes et son irréalité caricaturale ne va que si loin, sans rien de la douleur authentique de, disons, Foxcatcher de Bennett Miller, qui montrait le lutteur Channing Tatum dans sa chambre d’hôtel, malade de son régime de remise en forme, commandant simplement tout sur room-service et engloutissant le tout dans une orgie de haine de soi. Mais c’est bien joué et bien réalisé par Mylod avec des accompagnements savoureux d’humour drôle.

Pour résumer ; je dirais que Le Menu est une version gastronomique de Midsommar , a voir pour les amateurs du genre

Complément d’infos :

Le menu | 23 novembre 2022 (France) Synopsis: Un jeune couple se rend sur une île isolée pour manger dans un restaurant exclusif où le chef a préparé un menu somptueux, avec quelques surprises choquantes.
Pays: États-UnisLangues: Anglais

Voir nos Critiques de films

Bande Annonce :

Votre Vote
Votez pour ce film/article
[Total: 4 Average: 4.5]
A propos Frere Yannick 1636 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire