Critique de film : L’exorciste : Dévotion (2023)

Last Updated on 26 octobre 2023 by Frere Yannick

Résumé du film L’exorciste : Dévotion (2023) : Suite du film de 1973 sur une fille de 12 ans qui est possédée par une mystérieuse entité démoniaque, forçant sa mère à demander l’aide de deux prêtres pour la sauver.

Ressenti : Les chiens de combat ouvrent le bal, suivis par des klaxons de voitures, des cours de boxe, des crucifix armés, tremblement de terre et une chanson bien connue. Cette suite du film phare de William Friedkin, vieux de 50 ans, croit manifestement au pouvoir des hommages bien pensés, qu’il s’agisse d’infimes nuances dans le mixage sonore ou d’échos notoires des « meilleurs moments de l’horreur ».

Ce qui est moins évident, c’est la raison pour laquelle les forces du Christ n’ont pas réussi à transformer les éléments de la deuxième tentative du réalisateur David Gordon Green de ramener la franchise (après Halloween) en un film captivant. Dévotion commence de manière prometteuse, mais finit dans une terrible confusion ne parvenant pas à s’élever au-dessus de l’héritage parfois maudit des suites de l’Exorciste.

Le catalyseur de l’histoire est le deuil, lorsque le personnage de Leslie Odom Jr., Victor, perd sa future épouse lors d’un tremblement de terre en Haïti. Après que leur bébé a vécu pendant 13 ans, Angela (Lidya Jewett), une adolescente de la banlieue de Géorgie, veut passer son temps après l’école avec sa meilleure amie Katherine (Olivia Marcum). Victor, un père célibataire est d’accord, mais les parents des filles s’alarment lorsqu’elles disparaissent dans les bois. Et lorsque les enfants reviennent trois jours plus tard, avec une cargaison démoniaque à la voix grave, ils sont encore plus inquiets.

Bien que l’idée de la double possession de jumeaux soit audacieuse, elle prépare le terrain pour la désintégration du film. Contrairement à la version de 1973 qui se concentrait sur l’amitié entre Regan et Chris MacNeil l’intrigue se divise en deux familles. Ici, un changement dans la famille n°2 stoppe l’élan juste au moment où la tension monte.

Pour être honnête, Green donne quelques bonnes frayeurs. Même aujourd’hui, les 20 bruits de démons par jour peuvent vous donner des frissons. Les petits démons sont particulièrement doués pour surgir de nulle part et créer une impression de « je t’ai eu ! » en se cachant dans des endroits inattendus, comme les angles morts des maisons et des hôpitaux.

Plusieurs autres manifestations apparemment aléatoires viennent s’ajouter au problème de Green. Bien qu’Ann Dowd soit une infirmière sophistiquée avec des compétences pratiques en matière de lutte contre les démons, elle n’a pas beaucoup d’espace pour développer son personnage. Bien qu’il serve de matériau d’intrigue pour un rebondissement de type hommage, un prêtre apporte son aide.Ellen Burstyn fait une apparition sympathique mais mal exécutée. Il est prêt à botter les fesses d’un démon mais il est rapidement anéanti …

Lorsque l’exorcisme commence, le film s’effondre de façon catastrophique, en partie parce qu’il est hilarant de voir des amateurs sans expérience s’essayer à la tâche surtout quand on a vu l’original. Tandis que les filles possédées font des démonstrations de pouvoir grossier et moqueurs, des sermons maladroits sur la guérison tentent de rendre hommage aux méditations plus profondes et plus réfléchies de Friedkin sur la foi.

Pour résumer  : L’exorciste : Dévotion aurait du etre a la hauteur de l’original en tant que suite mais il n’as pas su conquérir le cœur des fans pur et durs avec sa liste décousue d’hommages maladroits à un film original imposant qui est a lui seul un chef d’oeuvre du cinéma d’horreur , je suis terrifié a l’idée que deux autres vont suivre …. Vade Retro Satanas !!!!

Complément d’infos :

The Exorcist | 13 octobre 2023 (États-Unis) Synopsis: Suite du film de 1973 sur une fille de 12 ans qui est possédée par une mystérieuse entité démoniaque, forçant sa mère à demander l'aide de deux prêtres pour la sauver.
Pays: États-UnisLangues: Anglais

Voir nos Critiques de films

Bande Annonce :

By Frere Yannick

Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décenniesRédacteur, Critique, Webmaster ainsi que de la création de futurs projets et évènements ayant rapport avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts