Critique de film : Monstre : L’histoire de Jeffrey Dahmer (série)

Résumé de la série Monstre : L’histoire de Jeffrey Dahmer (série) : Le parcours du cannibale de Milwaukee, l’un des tueurs en série les plus connus aux Etats-Unis : de son enfance difficile à sa condamnation en 1992, et comment l’incompétence et l’apathie de la police lui ont permis de poursuivre ses crimes durant plusieurs années.

Ressenti : Un vrai drame policier basé sur les exploits bouleversants du tueur en série Jeffrey Dahmer n’allait jamais être agréable à regarder. Mais Ryan Murphy se penche si loin dans la macabre et le glauque avec Dahmer qui tuerait, cannibaliserait et démembrerait ses victimes dans son appartement de Milwaukee , que vous sentirez votre réflexe nauséeux se déclencher en quelques minutes. C’est une chronique inébranlable d’un mal indescriptible et semble s’être fixé le défi d’être totalement insurmontable dans cette série.

Qu’il s’agisse de disséquer le procès d’OJ Simpson dans American Crime Story ou de célébrer la culture queer dans les années 80 à New York avec Pose, Murphy est depuis longtemps obsédé par les rides inexplorées de la psyché américaine. Et pourtant, il est difficile de voir la valeur de plonger dans l’agonie et l’extase de Jeffrey Dahmer (joué ici par Evan Peters), un homme endommagé qui a canalisé ses fantasmes dans des crimes trop épouvantables à contempler.

Netflix s’efforce de ne pas glamouriser Dahmer alors que la souffrance et l’humanité de ses victimes sont au centre de la scène. C’est admirable mais, en tant que drame, cela se traduit par un carnaval d’horreur.

« L’odeur est pire que jamais », se plaint le voisin de Dahmer après l’avoir vu nettoyer un couteau ensanglanté dans la scène d’ouverture. Dans un flash-back ultérieur sur son enfance malheureuse, il se penche sur les accidents de la route (sa belle-mère est représentée par l’icône adolescente des années 1980 Molly Ringwald, son père par le vétéran de la télévision Richard Jenkins). Même le titre, avec sa répétition inutile de Dahmer, dégage une ambiance nauséeuse qui lui va si bien dans cette série.

Si le film Monster sur la tueuse en série Aileen Wournos a une grâce salvatrice,ici : Evan Peters dans le rôle-titre en etant un homme macabre dans la pure tradition de Norman Bates de Psychose en rendant son Dahmer effrayant et imperturbable. Cela reste le cas même lorsque, dans le premier épisode, sa dernière victime potentielle (Shaun Brown) s’échappe et ramène la police à l’appartement de Dahmer.

« Juste du plaisir et des jeux… des trucs gays », explique « Jeff » aux flics alors que la victime se souvient comment Dahmer l’a menotté et lui a mis un couteau sous la gorge. Il s’en tire jusqu’à ce que l’un des officiers remarque les Polaroids de corps démembrés sur sa table de chevet.

Murphy n’est pas la première figure contemporaine du cinéma et de la télévision à nourrir une fascination pour les tueurs en série. Zac Efron a dépeint Ted Bundy en 2019; un an plus tard, David Tennant s’est glissé dans l’esprit de Dennis Nilsen pour ITV.

Espérons que ce ne soit pas une tendance, car les tentatives d’amener ces spécimens à l’écran finissent invariablement quelque part entre fastidieuse et sinistre. Pour résumer la série est bien filmée , retrace bien la vie de Dahmer mais insiste un peu trop sur le coté Gay du célèbre tueur en série que sur ses victimes et l’atmosphère des crimes qui reste en suggestion , la série dans son ensemble est bien faite mais se traine en longueur et aurait pu etre raccoucie sur 5 ou 6 épisodes dans sa globalité , Monstre : L’histoire de Jeffrey Dahmer est à voir pour les amateur de tueurs en série au détriment de l’action qui manque cruellement .

Complément d’infos :

Monstre: L'histoire de Jeffrey Dahmer | 21 septembre 2022 (France) Synopsis: L'histoire du monstre de Milwaukee racontée du point de vue des victimes et de l'incompétence de la police qui a permis au natif du Wisconsin de se lancer dans une folie meurtrière de plusie... Tout lire
Pays: États-UnisLangues: Anglais

Voir nos Critiques de films

Bande Annonce :

Votre Vote
Votez pour ce film/article
[Total: 2 Average: 3.5]
A propos Frere Yannick 1561 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire