Critique de film : Morbius (2022)



Résumé du film Morbius (2022) : Découvrez pour la première fois au cinéma, le Docteur Michael Morbius (incarné par l’acteur oscarisé Jared Leto), anti héros énigmatique et l’un des personnages les plus captivants et torturés des personnages de Marvel dans l’univers Sony Pictures.

Gravement atteint d’une rare maladie sanguine, et déterminé à sauver toutes les victimes de cette pathologie, le Dr Morbius tente un pari désespéré. Alors que son expérience semble être un succès, le remède déclenche un effet sinistre. Le bien vaincra-t-il le mal ou Morbius succombera-t-il à ses nouvelles pulsions ?

Ressenti : « Morbius », où Leto ne joue pas Batman mais un homme qui se transforme en homme chauve-souris, le sang de vampire coulant dans des veines qui parviennent à sur- et sous-agir simultanément.

Dans l’espace entre ces mots « chauve-souris » et « homme » se trouvent toutes les pauses indulgentes qui vont nulle part car non motivées…joué par Leto, qui a remporté un Oscar pour le « Dallas Buyers Club » et qui a continué, entre autres, à jouer le hideux Joker du hideux « Suicide Squad » de 2016 destiné à être balayé sous le tapis de Joaquin Phoenix.

Leto : Pas un sans talent. Pas sans talent. Il a du talent. Mais il privilégie une intensité particulièrement énervante, méritant sa propre variation en deux mots. C’est intense mais …

Morbius est introduit à l’origine dans un scénario comics « Amazing Spider-Man » de 1971 qui refuse son prix Nobel pour avoir inventé le sang artificiel et sauvé d’innombrables vies. La découverte était accidentelle, raisonne-t-il. Le film, juste de ce côté d’une mêlée classée R, est un gros flux d’hémoglobine.

Aux prises avec un trouble sanguin rare, le Dr M’ se rend au Costa Rica pour se soumettre à une caverne de chauves-souris vampires. Ses recherches suggèrent qu’un mélange d’ADN humain et de chauve-souris le guérira, et il pourra sauver son ami d’enfance également affligé surnommé « Milo » (joué par Matt Smith de « Doctor Who ») comme il le lui avait promis des années plus tôt.

Aidé par son collègue de recherche et en quelque sorte amoureux, le Dr Bancroft (Adria Arjona, la meilleure chose sur la pellicule), le Dr M mène son expérience radicale jusqu’au bout. Cela ne se passe pas bien, bien que se transformer en vampire ait ses avantages : « radar de chauve-souris », c’est-à-dire audition supersensible, en plus de pouvoir voler comme une chauve-souris. Ici, avec les effets numériques les plus génériques qu’un gros budget de taille moyenne puisse acheter, les scènes de vol ont été rendues pour donner l’impression que Morbius porte une combinaison de vol décorée de papier crépon coloré.

Une grande partie de « Morbius » s’en tient à un petit cercle d’animosité, d’effusion de sang et de succion de sang entre le Dr M, Milo et le Dr Bancroft, ainsi que quelques détectives du NYPD joués par Tyrese Gibson et Al Madrigal. Le réalisateur Daniel Espinosa, un cinéaste d’origine chilienne basé en Suède, a créé des véhicules d’action passables à compétents, parmi lesquels « Easy Money » (2012), « Safe House » (2012) et « Life » (2017). Le script « Morbius » de Matt Sazama et Burk Sharpless dure environ 100 minutes mais il en semble 150 voir 200. Espinosa ne peut pas faire grand-chose, bien que de temps en temps quelque chose se passe visuellement, comme une simple séquence de couloir d’hôpital où des éclairs de mouvement détecteur d’éclairage font quelque peu monter le suspense.

Une grande partie du film dépend de la chimie entre Leto et Smith, jouant de vieux amis et de nouveaux ennemis. Je n’aime pas épingler le blâme, ou une queue, ou des cornes, ou quoi que ce soit sur une star / producteur exécutif particulier, dans ce cas Leto, car tant de choses dans le commerce de franchise d’entreprise ont une chance de mal tourner avant qu’un seul artiste ne passe devant d’une caméra. Mais ma perplexité à propos de Leto devient chronique, et je me remets encore de son tour d’opéra dans « House of Gucci ».

« Morbius » est sans interet aucuns , un Jared Leto completement a coté de la plaque et tout ce que ce film fera c’est sucer votre temps à défaut de votre sang.

Complément d’infos :

Morbius Action, Adventure, Drama, Horror, Sci-Fi, Thriller | Avril 1, 2022 (United States)
Réalisateur: Daniel Espinosascénariste: Matt Sazama, Burk Sharpless, Roy ThomasActeurs: Jared Leto, Michael Keaton, Adria ArjonaSynopsis: Dangerously ill with a rare blood disorder, and determined to save others suffering his same fate, Dr. Morbius attempts a desperate gamble. What at first appears to be a radical success soon reveals itself to be a remedy potentially worse than the disease.

Photos


Voir les photos >>

Note : 2/5 Critiques de films

Bande Annonce :

Votre Vote
Votez pour ce film/article
[Total: 1 Average: 2]



A propos Frere Yannick 1154 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire