Critique de film : Peninsula



Résumé du film Peninsula : Quatre ans après Dernier train pour Busan, il ne reste que des zombies dans la péninsule. Un groupe de soldats forcés d’y retourner découvrent que des survivants non contaminés se sont regroupés dans une bande bien plus dangereuse que les zombies…
Ressenti : Peninsula démarre sur les chapeaux de roues en nous offrant une scène d’ouverture prometteuse dont règne l’atmopshère post-apocalyptique que l’on avait tant apprécié lors du film précédent, Le dernier train pour Busan. Un prologue qui commence donc plutôt bien…sauf que cette joie fût de courte durée parce que cette suite – qui d’ailleurs n’en est pas vraiment une – n’a absolument rien avoir avec ce qu’on aurait pu imaginer. Pourtant, on retrouve le même réalisateur Sang-Ho Yeon et une atmosphère quasi similaire mais le dénouement de l’histoire est complètement à l’opposé. On retrouve une intrigue assez longuette où il ne se passe finalement pas grand-chose puisque le peu de scènes qui pourraient s’avérer intéressantes sont cachées aux spectateurs. Je pense notamment à la scène de survie dans une sorte de ring entre zombies et humains où il y avait énormément de potentiel… Mais le gros problème du film ne se trouve pas seulement là. Visuellement, on est sur quelque chose de catastrophique. Alors oui, de l’action on en a avec les nombreuses courses-poursuites qui s’offrent à nous mais j’ai plus eu l’impression de me retrouver dans un jeu vidéo bas de gamme plutôt que dans un film d’horreur. Le montage et les effets spéciaux sont si mal réalisés que bien évidemment la crédibilité du film en prend un sacré coup! Pourtant, on essaye de tenir le coup en se disant qu’il y a bien quelque chose à retenir de ce film, que la performance des acteurs ou le scénario vont venir changer la donne mais là encore, nous sommes sous une déception sans nom. On se perd à travers des personnages niais et caricaturaux qui ne transportent aucunes émotions et des dialogues où d’énervantes touches d’humour viennent pointer leurs bouts du nez. Finalement, après de long mois à attendre le retour d’une apocalypse zombiesque, on se retrouve avec une sorte de vulgaire parodie où l’on s’éloigne du sujet de base. On a peine à croire que ce soit le même réalisateur… Je n’ai pas vraiment compris l’intérêt de nous avoir promis monts et merveilles pour un rendu si pathétique.

Titre : Peninsula  (2020)
Date de sortie : 4 novembre 2020
Réalisateur : Sang-ho Yeon
Box-office : 37 millions USD
Budget : 16 millions USD
Série de films : Train To Busan

Note : 2/5 – Note DM 1.5/5 / Critiques

Bande Annonce :



Erlst Ann
A propos Erlst Ann 130 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*