Critique de film : Shadow in the Cloud

2
(1)

Résumé du film Shadow in the Cloud : Pendant la Seconde Guerre mondiale, une jeune mécanicienne voyageant avec des documents top secret à bord d’un bombardier B-17 est confrontée à une présence maléfique qui risque de compromettre sa périlleuse mission.

Ressenti : À la fin du thriller «Shadow in the Cloud», l’héroïne du film, Maude (interprétée par Chloë Grace Moretz), a abattu des avions de combat, embarquée à l’extérieur d’un bombardier B-17, combattu à main nue avec un “gremlin” démoniaque et a farouchement protégé le paquet secret qui l’a mise en l’air en premier lieu. C’est toute une liste de réalisations d’autant plus que Maude passe presque toute la première moitié du film immobile.

Shadow in the Cloud se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale et suit Maude dans une mission classifiée qui l’oblige à faire un tour avec un équipage international hostile d’aviateurs militaires légèrement voir carrément macho a font les manettes. Après avoir embarqué, ils la collent dans une tourelle de canon sous la forteresse volante, où, à travers son casque, elle surprend les gars faire des commentaires dégoûtants et lascifs à son sujet.

Presque comme un mécanisme de défense, Maude commence à répondre. Elle raconte aux hommes son histoire tout en gardant quelques détails clés cachés. Et elle les avertit de ce qu’elle voit de la tourelle: des avions ennemis en approche et un monstre déchirant leurs ailes. Le problème est qu’ils ne sont pas sûrs de croire ce qu’elle dit.

Pendant presque toute cette partie du film, la caméra reste fixée sur Maude, avec des coupes occasionnelles de ce qu’elle voit réellement ainsi que de ce qu’elle imagine dans sa tête. Les autres personnages sont réduits à des voix uniquement. C’est un choix créatif audacieux et presque désastreux pour le film et le spectateur qui le suit.

«Shadow in the Cloud» a été réalisé par Roseanne Liang, qui aurait retravaillé le script original de Max Landis. À la suite des récentes allégations d’agression sexuelle contre Landis, Moretz et Liang ont clairement indiqué que leur film était différent de celui que Landis avait écrit. Il est donc difficile de dire qui mérite le crédit ou le blâme pour combien de temps l’action reste statique. Sans le visage expressif de Moretz, le film pourrait s’arrêter avant de vraiment démarrer.

Mais ça roule… et à vitesse maximale. Juste au moment où la crise est à son paroxysme avec des armes à feu, le gremlin caquetant et la véritable mission de Maude en péril : l’héroïne sort enfin de sa chaise. Les 40 minutes qui suivent sont remplies de prouesses époustouflantes de bravoure, l’une après l’autre, sans une pause avec de l’exagération a l’extrème mais je ne vais pas spoiler le film.

“Shadow in the Cloud” a un message enthousiasmant “les femmes peuvent aussi être des héros de guerre”, ramené à la maison pendant une séquence de fin de générique qui présente de vieilles images d’actualités de femmes en uniforme, sur une chanson de Kate Bush. Et tout au long de la longue confrontation décisive entre Maude et le monstre, Liang s’attarde sur des images qui encadrent la féminité de l’héroïne comme une sorte de superpuissance.

Les thèmes du film semblent parfois un peu forcés; et les gros morceaux d’exposition sur le passé de Maude semblent finalement moins vitaux pour l’histoire que la longue et longue ouverture ne le suggère.

Mais des séquences d’action bien conçues peuvent couvrir de nombreuses lacunes. La seconde moitié de «Shadow in the Cloud» est quasiment sans arrêt. Essayez de penser à la première partie de ce film comme un roulage sur une piste avant le decollage. C’est terriblement lent, avec beaucoup de démarrages et d’arrêts, et pendant tout ce temps, les personnes en charge vous parlent via les haut-parleurs, vous disant des choses que vous oublierez probablement dans 10mn.

Au final : Le film reste a voir pour les amateur de la mignonne Chloé .

Titre : Shadow in the Cloud (2021)
Première sortie : 31 décembre 2020
Réalisatrice : Roseanne Liang
Box-office : 908 792 USD
Scénario : Roseanne Liang, Max Landis
Producteurs : Brian Kavanaugh-Jones, Kelly McCormick, Tom Hern, Fred Berger

Note : 2.5/5 Critiques

Bande Annonce :

Qu'en Pensez vous ?

Votre avis compte

Average rating 2 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.



A propos Frere Yannick 894 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*