Critique de film : The Wicker Man (1973)



Résumé du film The Wicker Man (1973) : Le sergent Neil Howie est appelé à enquêter sur la disparition d’une jeune fille, Rowan Morrison, sur l’île écossaise reculée de Summerisle. Chrétien intégriste, Howie est vite choqué par les mœurs très libres des habitants, pratiquants du paganisme celtique. A mesure qu’il se heurte au silence conspirateur des habitants de l’île, Howie en vient à soupçonner le pire. Et si Rowan avait été assassinée ?

Ressenti : Une sorte de conte cruel faussement lumineux , original , unique et déroutant à souhait . Les séquences musicales bien amenées font progresser le récit dans une ambiance qui peut sembler kitsch aujourd’hui, au sein d’une communauté paraissant de plus en plus inquiétante à mesure que l’on avance avec le sergent Howie dans son enquête. A rajouter à cela une grosse réflexion sur les religions, les cultes païens etc(dur sans spoiler)…avec en prime une superbe interprétation de Christopher Lee , et un final très marquant pour l’époque, symbolique dans cette œuvre quasi inclassable.
Je comprends à présent le statut de film culte qu’a acquis THE WICKER MAN avec les années, ainsi que pourquoi MIDSOMMAR pourrait être considéré comme l’un de ses héritiers ,même si le chef d’œuvre de Ari Aster me paraît a première vue plus riche et complet.

Titre : The Wicker Man (1973)
Première sortie : décembre 1973
Réalisateur : Robin Hardy
Série de films : The Wicker Man
D’après l’œuvre originale de : David Pinner
Scénario : Anthony Shaffer

Note : 8.5/10  DM : 8.5/10 Critiques

Bande Annonce :



Stéphane Kozubek
A propos Stéphane Kozubek 8 Articles
Amateur de films de tous styles et époques depuis une trentaine d 'années, avec une affection particulière pour le cinéma d'horreur . De celui des années 70/80 (la meilleure période pour moi) aux productions actuelles en passant par les films d'exploitation , il reste mon essentielle passion avec toujours la même envie de l 'étudier et le partager .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*