Critique du film : Annabelle 2

Résumé : Encore traumatisés par la mort tragique de leur petite fille, un fabricant de poupées et sa femme recueillent une bonne sœur et les toutes jeunes pensionnaires d’un orphelinat dévasté. Mais ce petit monde est bientôt la cible d’Annabelle, créature du fabricant possédée par un démon…

Ressenti : Comme son nom l’indique, dans ce second volet d’Annabelle, nous découvrirons les origines de la mystérieuse poupée. Des origines qui soit dit en passant sont bien pensées. Ce que j’ai particulièrement apprécié dans cet opus, c’est que nous entrons directement dans le vif du sujet. Il n’y a pas eu de dialogues tirés en longueur contrairement à son prédécesseur. De plus, la tension s’installe rapidement et nous plonge avec facilité dans le récit. Il est vrai cependant que le scénario n’est pas des plus recherché et reste très classique dans son genre mais ce n’est pas le détail sur lequel je me suis attardée aujourd’hui. Mon attention s’est plus portée sur les scènes angoissantes et inattendues (voir originales pour une fois). Annabelle 2 a quand même réussi à me rendre mal à l’aise par moment, ce qui se produit que très rarement donc pour moi, c’est un pari tenu et gagné. En plus des qualités que j’ai déjà mentionnées, le jeu d’acteur a également sa place dans les points positifs tant elles sont convaincantes surtout pour des actrices si jeunes. On s’y identifierai presque. Ce n’est pas très étonnant qu’on remarque leur talent puisque certaines ont déjà une expérience dans le cinéma comme par exemple Lulu Wilson (Ouija les origines et Delivre-nous du mal) et Talitha Bateman (The hive). On termine en beauté avec une fin surprenante qui nous ramène au premier film… Au final, ce fût une belle surprise remplie de frissons.

Note : 8.5/10

Bande annonce :

Erlst Ann
A propos Erlst Ann 50 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*