Critique du film : Insidious

Résumé du film Insidious : Josh, son épouse et leurs trois enfants vivent depuis peu dans leur nouvelle maison lorsque l’aîné tombe dans un coma inexpliqué. Étrangement, une succession de phénomènes paranormaux débute peu après. Un médium leur révèle alors que l’âme de leur fils se trouve quelque part entre la vie et la mort, dans la dimension astrale, et que les manifestations sont l’oeuvre de forces maléfiques voulant s’emparer de son enveloppe corporelle. Pour le sauver, Josh va devoir lui aussi quitter son corps et s’aventurer dans l’au-delà …

Ressenti : Après Saw, James Wan nous plonge dans un univers bien différent de la torture. Insidious aborde l’histoire d’une famille dont le fils tombe mystérieusement dans le coma. Pour être honnête, j’ai eu un peu de mal à entrer dans cet univers où les esprits sont une nouvelle fois au coeur d’un film (ce n’est qu’une question de goût). L’intrigue reste assez classique dans l’ensemble, j’y ai pas découvert d’éléments originaux, du coup il est vrai que par moment, j’ai eu cette sensation de déjà-vu. Cependant, je dois bien admettre que les jumpscares sont à ma grande joie pas trop présents, ce qui permet au film de nous offrir des scènes inattendues et de se concentrer d’avantage sur l’histoire et sur comment sauver Dalton des griffes de ce démon au visage rouge à l’aide d’une médium et de ses deux acolytes. Malgré le fait que l’histoire ne m’a pas emballée, je trouve cependant que l’ambiance est l’élément qui se démarque de cette réalisation. A la fois pesante et malaisante, la tension s’installe au bout d’une petite demi-heure et décide de ne plus nous quitter jusqu’à la dernière minute du récit. Pour en venir aux personnages, Patrick Wilson, Rose Byrne et Lin Shaye nous offrent globalement des prestations convaincantes. Attention toutefois au scénario qui a contrario ne s’est pas toujours montré efficace. Je termine en vous parlant du maquillage des deux démons emblématique de ce premier volet : La dame noire et le démon au visage de feu qui certes sont réussis voire effrayants mais disons que je m’attendais à autre chose. Lorsque j’aperçois le générique de fin, j’éprouve un sentiment partagé, entre celui d’être convaincue et celui d’être quelque peu déçue. Je ne peux pas dire qu’Insidious soit mauvais, je n’ai tout simplement pas trouvé ce que je recherchais. De plus, cette fin est quant à elle comparé au reste du film, prévisible. On comprend que le deuxième chapitre sera une suite directe, où Josh sera cette fois-ci au coeur de l’histoire.

Note : 2.5/5

Infos sur le film :

Titre : Insidious
Date de sortie 15 juin 2011 (1h 42min)
De James Wan
Avec Patrick Wilson, Rose Byrne, Ty Simpkins plus
Genre Epouvante-horreur
Nationalité Américain

Bande annonce : 

Erlst Ann
A propos Erlst Ann 73 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*