Critique du film : Psychose (1960)

Résumé du film Psychose : Marion Crane en a assez de ne pouvoir mener sa vie comme elle l’entend. Son travail ne la passionne plus, son amant ne peut l’épouser car il doit verser une énorme pension alimentaire le laissant sans le sou… Mais un beau jour, son patron lui demande de déposer 40 000 dollars à la banque. La tentation est trop grande, et Marion s’enfuit avec l’argent.Très vite la panique commence à se faire sentir. Partagée entre l’angoisse de se faire prendre et l’excitation de mener une nouvelle vie, Marion roule vers une destination qu’elle n’atteindra jamais. La pluie est battante, la jeune femme s’arrête près d’un motel, tenu par un sympathique gérant nommé Norman Bates, mais qui doit supporter le caractère possessif de sa mère. Après un copieux repas avec Norman, Marion prend toutes ses précautions afin de dissimuler l’argent. Pour se délasser de cette journée, elle prend une douche…

Ressenti : J’avais une certaine appréhension à découvrir un long-métrage en noir et blanc je dois vous l’avouer mais Psychose s’est avéré être un lot de bonnes surprises. C’est la première fois que je remonte si loin dans les années pour découvrir un film d’horreur mais j’étais tellement curieuse de découvrir à mon tour ce film dont tous le monde parle et de cette scène mythique du cinéma mais surtout le talent du réalisateur Alfred Hitchcock. Sans le vouloir, je me suis retrouvée captivée et emportée dans l’histoire avec une facilité incroyable. Il faut dire que plusieurs points sont parfaitement maîtrisés afin de donner aux spectateurs l’envie de poursuivre le récit. Je pense notamment au scénario intelligent, à la manière dont les scènes sont filmées, aux mouvements de la caméra (Passer par moment en caméra subjective apporte au film ce côté mystérieux qu’on aime tant), aux focus sur les visages des personnages, à cette fin qui fait froid dans le dos, à ce retournement de situation absolument incroyable, à cette musique qui apporte une touche de suspense et de terreur supplémentaire et j’en passe. Finalement, Hitchcock a simplement souhaité qu’on se pose convenablement dans notre fauteuil et qu’on profite de la vue. Je poursuis avec cette atmosphère lugubre que dégage la demeure des Bates perchée le haut d’une colline et qui soit dit en passant a des allures de maisons hantées. J’en viens à présent au dernier détail, le meilleur, que je gardais spécialement pour la fin : les personnages. Nous ferons la connaissance de la superbe Janet Leigh et du visage emblématique du psychopathe Anthony Perkins qui interprète son rôle de la meilleure manière qu’il soit. Presque 60 ans après la sortie du film, on reste toujours surpris par le génie du réalisateur. Psychose restera dans les mémoires pour encore de nombreuses années, ce n’est pas le genre de film qui vieillit, bien au contraire.

Note : 4/5

Infos sur le film :

Titre : Psychose
Date de sortie 2 novembre 1960 (1h 49min)
De Alfred Hitchcock
Avec Anthony Perkins, Janet Leigh, John Gavin plus
Genres Thriller, Epouvante-horreur
Nationalité Américain

Bande annonce :

On en discute sur le Forum : Clisuez ici

Erlst Ann
A propos Erlst Ann 71 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*