Critique du film : The Crow

Résumé : La veille de leur mariage, Eric Draven et Shelly Webster sont sauvagement assassinés. Un an plus tard, un corbeau ramène Eric à la vie au cœur d’une ville plongée dans les ténèbres. Eric va se laisser conduire là où sa vengeance l’appelle. Pour que justice soit faite. Pour l’amour de Shelly.

Ressenti : The crow était le film par excellence de mon enfance! Quel bien fou ça fait de revoir ce petit bijou après autant d’années. Je me rapelle avoir été bouleversée par cette histoire de renaissance et de corbeau qui fait froid dans le dos. Aujourd’hui, je dois dire que mon ressenti n’a pas vraiment changé. On remarque quelques défauts certes, mais l’histoire reste toujours aussi intriguante et captivante que lorsque je l’ai vu pour la première fois. Je ne perçois pas The crow comme un film d’horreur mais plutôt comme un thriller où se mèle action, vengeance et scènes émouvantes. Ce qui est remarquable c’est justement cette facilité à passer par les différents stades d’émotions. Il faut dire que la bande son fait bien son boulot en nous emportant dans cet univers obscure où un justicier est prêt à tout pour retrouver les hommes qui sont responsables de sa mort et de celle de sa femme. Ce dernier est interprété par un Brandon Lee redoutable, effrayant et émouvant, cet homme au visage maquillé de blanc et de noir nous offre une prestation assez remarquable. 25 années sont passées depuis la sortie de cette réalisation et pour moi, The crow n’a pas vieilli. C’est vrai qu’on sait d’avance comment l’histoire se terminera mais on prend toujours autant de plaisir à le suivre dans sa quête de la vengeance. The crow est authentique, originale et me donne d’ailleurs envie de découvrir la bande dessinée à l’origine du film…

Note : 8/10

Bande annonce : 

Erlst Ann
A propos Erlst Ann 71 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*