Critique du film : The Descent



Résumé : En plein milieu du massif des Appalaches, six jeunes femmes se donnent rendez-vous pour une expédition spéléologique. Soudain, un éboulement bloque le chemin du retour. Alors qu’elles tentent de trouver une autre issue, elles réalisent qu’elles ne sont pas seules. Quelque chose est là, sous terre, avec elles… Quelque chose de terriblement dangereux décidé à les traquer une à une…

Ressenti : The descent réveille la claustrophobie qui sommeille en chacun de nous, c’est le moins que l’on puisse dire puisque nous suivons de très près la descente aux enfers d’un groupe de filles en quête de sensations fortes. Entre les galeries étroites et le manque de lumière, nous ressentons l’étau se serrer progressivement. C’est entre autre, l’atout majeur de cette réalisation de Neil Marshall. Ce dernier a tout misé sur l’ambiance et sur cette tension palpable présente depuis le début du film. Même si certaines scènes restent prévisibles, je suis restée captivée par cette expédition mortelle et par le sort de chaque personnage. Justement, ce dernier point est un également un atout. Nous retrouvons donc un casting entièrement féminin qui est une bonne idée en soi parce que ça amène une touche d’harmonie dans le groupe. De plus, les actrices sont convaincantes et attachantes de manière générale. Pour finir et pour couronner le tout, quelques scènes sanglantes seront présentes pour les amateurs du genre. L’accroche “Il y a des films d’horreur et des films qui font peur” résume parfaitement ce que nous allons trouver dans The descent.

Note : 8/10

Bande annonce : 



Erlst Ann
A propos Erlst Ann 120 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*