Critique du film : The ring

Résumé : Lorsque sa nièce trouve la mort foudroyée par la peur une semaine après avoir visionné une mystérieuse cassette vidéo, Rachel Keller, une journaliste de Seattle, décide d’enquêter sur ce fameux enregistrement. Aidée de son ex-mari Noah, elle découvre que cette cassette est porteuse d’une étrange malédiction : quiconque la visionne est condamné à périr dans de terribles circonstances. Rachel prend tout de même le risque de regarder l’enregistrement. Le téléphone sonne alors, le décompte mortel s’enclenche : la jeune femme ne dispose plus que de sept jours pour sauver sa vie et celle de son fils. Sept jours pour tenter de déjouer le sortilège du Cercle…

Ressenti : Le remake de la version japonaise de Hideo Nakata ressucite l’histoire de la cassette vidéo maudite qui tue après 7 jours celui qui la regarde. Nombreux sont les éléments que je garde en mémoire! Lugubre, malsaine et froide, l’ambiance est pour moi le point le plus maitrisé et réussi dans ce long-métrage. De plus, on est plongé au coeur de la malédiction dés les premières minutes et nous le resterons jusqu’aux dernières tant l’enquête pour découvrir la vérité est captivante. Gore Verbinski a su nous montrer qu’il avait du talent pour nous emporter dans cette atmosphère poisseuse mais pas seulement, la mise en scène et la photographie sont également très intéressantes puisque le réalisateur a beaucoup misé sur le grain de couleur bleuté qui au passage accentue l’ambiance, déjà très bonne de base. Venons-en à présent à l’actrice principale, Naomi Watts que j’affectionne tout particulièrement et qui sans surprise m’a directement convaincue par les émotions qu’elle dégage à l’écran. Pour finir, j’ai eu beau regarder The ring plusieurs fois, mon ressenti n’a après autant d’années jamais changé. Je reste à chaque fois bouche-bée par la qualité de cette réalisation et par le sentiment que ce dernier me procure à chaque fois.

Note : 9/10

Bande annonce : 

Erlst Ann
A propos Erlst Ann 56 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*