La Warner Bros en justice via les producteurs de la mini-série de 1990 !!



Frank Konigsberg et Larry Sanitsky, producteurs exécutifs de la première adaptation du roman d’horreur de Stephen King, Ça, disent qu’ils se sont vus déniés à tort l’opportunité de participer aux récents films It de Warner Bros.

Dans une action en justice intentée jeudi à la Cour supérieure de Los Angeles, les deux hommes allèguent qu’ils avaient un droit contractuel d’engager des négociations pour toute “suite, série, remake ou spin-off”, et ont droit à une part minimale de 10% du revenu net. bénéfices sur une telle production ultérieure.

“Cette action découle du manquement total de la Warner à honorer ses obligations”, introduit la plainte.

La dernière version de Ça a été publiée sous la bannière New Line de Warner Bros en 2017 et a rapporté plus de 700 millions de dollars dans le monde entier. Une suite sortira en septembre.

Konigsberg et Sanitsky dirigeaient Telepictures Productions au milieu des années 90, avant la fusion de cette société avec Lorimar Productions. Aujourd’hui, Telepictures est une division de Warner Bros qui produit des séries telles que Ellen, Extra et TMZ Live.

Les plaignants affirment avoir dirigé le développement de la minisérie de 1990, mais que malgré son succès, une déclaration de participation aux bénéfices en 1995 montrait que la minisérie était déficitaire et ne distribuait aucun bénéfice. Les deux disent avoir ensuite attendu 25 ans avant de recevoir un autre compte de résultat. Finalement, en mars dernier, ils en ont obtenu un qui leur prouvait qu’ils avaient droit à un bénéfice de 1 million de dollars. Le procès se demande si c’est vraiment tout, et Konigsberg et Sanitsky incluent des réclamations de fraude sur la comptabilité.

La partie du différend portant sur les films les plus récents semble être la bataille la plus lourde compte tenu de la façon dont elle a atteint le statut de blockbuster.

“Il est indiscutable que le long métrage de 2017 soit un” remake “”, affirme la plainte.

Incontestable? Les avocats habiles peuvent tenter de faire valoir que le film de 2007 est un remake du livre de Stephen King plutôt que de la minisérie de 1990. Que cela soit important ou non dépend probablement de l’interprétation du contrat de Konigsberg.

Le litige pourrait également viser à déterminer si Warner Bros a effectivement contracté des obligations envers Konigsberg et Sanitsky. Le procès soutient la conviction que le studio est le “successeur de l’accord conclu en 1986 par Königsberg et Sanitsky avec Lorimar-Telepictures”, et si Warner Bros pouvait contester cette précision suffisante, par exemple, la façon dont Warner Bros Un auteur qui revendiquait des droits contractuels avec une société présumée avait réussi à faire reculer le film Gravity, film primé aux Oscars.

Les plaignants sont représentés par Dale Kinsella, un avocat qui représente également un producteur qui prétend être victime de la spin-off Fast and Furious, Hobbs & Shaw.

Warner Bros n’avait aucun commentaire à propos du procès.

Affaire a suivre….



Frere Yannick
A propos Frere Yannick 692 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*