Pourquoi la fin du film : Les Griffes de La Nuit n’as pas de sens ?

Les Griffes de la nuit est un classique bien-aimé du genre de l’horreur, mais sa fin n’a absolument aucun sens, même selon les règles établies dans le film. Fonctionnant comme dans le domaine des rêves, il existe un certain niveau d’étrangeté que la plupart des fans seraient prêts à accepter. Après tout, les rêves sont souvent incompréhensibles et comportent rarement une logique rationnelle. De plus, la capacité de suspendre l’incrédulité est essentielle pour apprécier des histoires qui contiennent des éléments d’un autre monde, comme des morts-vivants brûlés, qui se nourrissent de victimes dans leurs cauchemars.

Cela dit, même si les téléspectateurs ne s’attendent pas nécessairement à ce qu’un film obéisse aux lois de la réalité, on doit normalement s’attendre à ce qu’un film respecte les règles énoncées à l’écran. Par exemple, s’il est démontré qu’un super-héros possède certaines forces et faiblesses, ces attributs ne devraient pas changer inexplicablement plus tard dans l’histoire. Ou bien, dans le cas de A Nightmare on Elm Street, si un tueur surnaturel agit avec certains paramètres, il ne devrait pas soudainement le faire en dehors de ces paramètres.

Comme tous les fans d’horreur le savent, Freddy Krueger (Robert Englund), le méchant emblématique des griffes de la nuit, était un assassin d’enfants qui avait échappé à la justice pour des raisons techniques avant d’être poursuivi par une foule de parents en colère de Springwood et brûlé vif. Il est ensuite revenu en tant que monstre capable uniquement de faire des victimes pendant son sommeil et, s’il est entraîné dans le monde réel,il se retrouve privé de ses pouvoirs. À l’exception du dernier acte, lorsque aucunes de ces règles ne s’applique plus et que les choses deviennent très, très confuses.

Déterminée à vaincre Freddy une fois pour toutes, Nancy (Heather Langenkamp) retourne dans le monde onirique dans le but de faire de Freddy une réalité. Nancy réussit sa mission pour saisir Freddy et, au début, il semble vulnérable. Il est incendié et écrabouillé par les pièges de Nancy. Tout cela a du sens sur la base de ce qui a été établi. C’est là que les choses se gâtent lorsque Donald se présente et que lui et Nancy suivent la piste de feu de Freddy jusqu’à la chambre de Marge. Un Freddy encore en feu l’attaque et Donald se précipite pour jeter une couverture sur le feu. Quand il est retiré, Freddy est parti et la mère de Nancy (maintenant un squelette pour une raison quelconque) disparaît dans une sorte de portail dans le lit. Bizarrement, Donald semble totalement insensible à la situation de la WTF qui vient d’arriver à son ex-femme.

Finalement, Nancy reste seule et Freddy se lève du lit derrière elle. Encore une fois, il n’est pas censé avoir les pouvoirs de ses rêves dans le monde réel. Nancy se souvient d’une chose que Glen avait dite à propos de tourner le dos à Freddy. C’est ce qu’elle fait. Son manque de peur le rend apparemment impuissant et il disparaît. Ensuite, Nancy est vue sortir de chez elle par une journée ensoleillée. Marge est maintenant en vie et tous les amis de Nancy sont de retour. Ils s’en vont dans la voiture de Glen, seulement pour que la voiture devienne possédée par Freddy, et les enferme complètement. Freddy attrape ensuite Marge (jouée à présent par un mannequin ridicule) et la traîne à travers une petite fenêtre en haut de la porte avant. .

Ainsi, la fin enfreint à maintes reprises la règle voulant que Freddy n’ait aucuns pouvoir surnaturel dans le monde onirique, puis Nancy l’a vaincu, seulement pour qu’il gagne de toute façon. Le retour de Nancy pour Les Griffes du cauchemar n’éclaircit pas grand chose à ce sujet, aucune explication n’étant expliquée sur la manière dont elle a survécu dans la voiture de Freddy, ou si cette partie était même réelle. Le fait que Glen, Tina, Rod et Marge aient été tués par Freddy est au moins confirmé. Il se trouve cependant que le scénariste / réalisateur Wes Craven souhaitait une fin heureuse qui aurait effectivement ramené tout le monde à la vie et fait de tout le film un rêve. Le producteur Les Griffes De La Nuit Robert Shaye  a voulu terminer sur une peur et laisser les choses ouvertes pour une suite. Comme d’habitude, le producteur a gagné, même si le résultat final laisse les fans  se gratter la tête à ce jour.

 

Frere Yannick
A propos Frere Yannick 488 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*