Top 10 des livres d’horreur 2018

Voici une selection de bons livres d’horreur à lire sans modération 

1 : Je suis d’ailleurs (H. P. Lovecraft)

Texte intégral révisé suivi d’une biographie de Howard Phillips Lovecraft. Recueil de onze nouvelles: « Je suis d’ailleurs », « La musique d’Erich Zann », « L’indicible », « Air froid », « Le molosse », « La maison maudite », « La tourbière hantée », « Arthur Jermyn », « Le modèle de Pickman », « La cité sans nom » et « La peur qui rôde ». Pourquoi ce prisonnier, enfin échappé aux ténèbres, sème-t-il sur ses pas une telle terreur ? Pourquoi le Docteur Munoz ne peut-il vivre dans un air glacial ? Plus nous avançons sur ces terres maudites où la Peur et la Mort ont établi leur empire, plus les énigmes imaginées par H.P. Lovecraft se chargent d’angoisse. – « C’était le reflet vampirique de la pourriture, des temps disparus et de la désolation; le phantasme, putride et gras d’égouttures, d’une révélation pernicieuse dont la terre pitoyable aurait dû pour toujours masquer l’apparence nue. Dieu sait que cette chose n’était pas de ce monde – ou n’était plus de ce monde – et pourtant au sein de mon effroi, je pus reconnaître dans sa matière rongée, rognée, où transparaissaient des os, comme un grotesque et ricanant travesti de la forme humaine. Il y avait, dans cet appareil pourrissant et décomposé, une sorte de qualité innommable qui me glaça encore plus. » — H. P. Lovecraft.

 

 

 

2 : L’Essence des Ténèbres ( Thomas Clearlake)

La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions d’enfants inexpliquées. Cinq au total, en l’espace de quatre mois. Bien qu’aucun indice formel n’ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire qu’il s’agit d’enlèvements. Le FBI est chargé du dossier.
L’agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter.
Peu à peu, il va être confronté à des faits qui ne relèveront plus de ses compétences d’agent, mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s’être emparé des forêts alentour de la ville… et ça n’est que le début de son enquête.

 

 

 

 

 

3 : Connexion avec LáMØrt (Michaël Sailliot)

Les premiers émois amoureux, les sorties entre potes, la musique et les technologies nouvelles rythment la vie de Seth Claider, un lycéen ordinaire. Jusqu’au jour où l’un de ses camarades reçoit la photo de sa propre tombe via le système Bluetooth et meurt quelque temps après.
L’auteur du cliché est un certain LáMØrt. Est-il réel ? Que veut-il ?
Et pourquoi cet étrange détective du nom de Gabriel Papadhópoulos cherche-t-il à aider Seth à tout prix ?
Le garçon ignore qu’en cherchant à obtenir des réponses à ses questions, il modifiera son existence pour toujours.
Et à jamais.

 

 

 

 

4 : Enragés (Pierre Gaulon)

« Premier jour de l’avent. La canicule frappe le sud de la France. Louis passe une vie paisible dans son studio avec sa chienne Bingo. Un emploi stable, des projets de vie de famille, rien ne semble pouvoir troubler son bonheur. Pas même la tentative de morsure de « Freddy », le mendiant aux ongles longs sur le parking d’un supermarché, ni même l’horrible vision de l’accident de voiture sur son trajet quotidien.
Mais les coups frappés à sa porte au milieu de la nuit vont bouleverser ses convictions et le propulser au sein même de l’horreur.
Epidémie ? Arme chimique ? Pourquoi les hommes deviennent-ils… enragés ? »

 

 

 

 

 

5 : Elevation (Stephen King)

Dans la petite ville de Castle Rock, théâtre de l’un des récits les plus emblématiques de King, Scott est engagé dans une bataille sans lendemain – mais qui s’intensifie – contre les lesbiennes voisines dont le chien cède régulièrement son commerce sur la pelouse de Scott. Une des femmes est amicale; l’autre, froid comme la glace. Les deux essaient de lancer un nouveau restaurant, mais les habitants de Castle Rock ne veulent pas d’un couple marié gay, et l’endroit est en difficulté. Lorsque Scott comprend enfin les préjugés auxquels ils sont confrontés – y compris le sien -, il essaie de l’aider. Des alliances improbables, la course à pied annuelle et le mystère de l’affliction de Scott font ressortir ce qu’il ya de mieux chez les personnes qui se sont livrées à la pire chose qu’elles-mêmes et d’autres.

 

 

 

 

6 : Duodaemonium (Davy ARTERO)

« Duodaemonium » regroupe cinq nouvelles fantastiques de Davy Artero illustrées par Jordan Henry, et cinq illustrations de Jordan mis en nouvelle par Davy.

Les dix textes surprennent autant qu’ils angoissent, et les sublimes illustrations couleurs en pleine page finissent de plonger le lecteur dans un univers fantastique incroyable.

Ce dernier arrivera t’il à se sortir de la lecture de cet ouvrage sans encombre ? Pas si sûr !

Duodaemonium, un ouvrage d’art et d’épouvante grand format, à lire toutes lumières allumées !

 

 

 

7 : Positif (David Wellington)

Entre Mad Max et World War Z, l’ultime épopée zombie de notre temps

Tout le monde peut être positif… Le signe « plus » tatoué au dos de la main de Finnegan le marque comme un positif. À tout moment, le virus zombie pourrait se diffuser dans son corps, transformant l’être humain rationnel qu’il est en un monstre affamé. Sa seule chance de mener une existence normale est de survivre à la période d’incubation potentielle.Finn se lance alors seul dans un voyage infernal qui lui fait traverser une Amérique métamorphosée – un territoire sombre et dangereux, peuplé de héros, de pillards, de fous furieux et de hordes de zombies. Et bien que ceux-ci soient partout, Finn ne tarde pas à découvrir que le plus grand danger vient peut-être de ses frères humains…

 

 

 

 

8 : Appartement 16 (Adam Nevill)

À Barrington House, un immeuble de grand standing dans un quartier chic de Londres, un appartement est inoccupé. Personne n’y entre, personne n’en sort. Et c’est comme ça depuis cinquante ans.

Jusqu’au jour où Apryl, une jeune Américaine, débarque à Barrington House pour visiter l’appartement que lui a légué une mystérieuse grand-tante. Cette dernière, morte dans d’étranges circonstances, a laissé un journal intime où elle révèle avoir été impliquée dans des événements atroces et inexplicables, plusieurs décennies auparavant.

Résolue à découvrir la vérité sur ce qui est arrivé à sa tante, Apryl commence à reconstituer l’histoire secrète de Barrington House. Une force maléfique habite l’immeuble et l’entrée de l’appartement seize donne sur quelque chose de terrifiant et d’inimaginable…

 

 

 

9 : Troupe 52 (Nick Cutter)

Le chef Tim Riggs et sa troupe de scouts débarquent sur Falstaff Island pour un camp de trois jours en pleine nature canadienne. Alors que les adolescents s’amusent à se faire peur avec des histoires de fantômes autour du feu de camp, un homme à l’apparence effrayante s’approche du campement et leur réclame de la nourriture.

 

 

 

 

 

 

10 : Légion (Maude Rückstühl)

«Elles envahirent son tronc pendant qu’une portion du régiment s’attaquait à ses bras, à son cou et à sa tête. Le chapeau de paille tomba en même temps que le corps devint cendre.» Une famille quitte la ville pour acheter une maison abandonnée, située dans une campagne reculée. Dès leur arrivée, le chant des criquets est anormalement fort. Celui des cigales évoque un ricanement moqueur. Insectes et arachnides se font de plus en plus envahissants, de plus en plus menaçants. Ils sont prêts à commettre toutes les atrocités pour protéger un secret vieux de 400 millions d’années. Ils sont agressifs, voraces, brillants et magistralement organisés. Ils sont partout. Ils sont légion.

 

 

 

 

 

Frere Yannick
A propos Frere Yannick 372 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*