Un des écrivains de World War Z 2 partage son idée originale pour la suite annulée

Hélas, nous n’allons probablement jamais voir la World War Z  2. Paramount a annulé la longue suite du développement en février et rien n’indique que le projet sera sauvé à tout moment, du moins dans un avenir proche. Avec cela, il est difficile de ne pas se demander ce qui aurait pu être. Grâce au scénariste Mathew Michael Carnahan, nous avons au moins une idée de l’évolution des choses, dans un univers légèrement alternatif.

Pour ceux qui ne le sauraient peut-être pas, World War Z est basé sur un best-seller de Max Brooks. En tant que film, le processus de développement a été long. Mathew Michael Carnahan, qui a écrit des films tels que The Kingdom et Deepwater Horizon, a été amené à faire une réécriture majeure à un moment donné. Il a contribué à transformer le film en ce que nous avons finalement vu dans les cinémas.

Nos confrères de Movieweb ont eu la chance de parler avec Mathew Michael Carnahan au nom de sa future premiere réalisation, Mossoul. Au cours de leurs notre conversation, ils ont abordé son travail sur World War Z. Nous aurons bientôt la discussion complète, mais entre-temps, voici ce qu’il avait à dire lorsque le sujet de son travail sur le film zombie à succès a été abordé.

« Il y avait un script écrit par [J. Michael] Straczynski et ils voulaient que je vienne et que je puisse travailler sur ce sujet. une odyssée de deux ans.

Dieu a eu pitié de nous parce que c’était un coup dur. C’était un tournage si brutal, mais ça a fonctionné. Après ce long travail, ils ne voulaient plus voir le film et je devais faire autre chose qui ne soit pas liée aux zombies. J’ai entendu plusieurs fois la World War Z et je ne sais pas ce qui lui est arrivé.  »

La production de World War Z, dirigée par Marc Forster, était tristement chaotique. De nombreuses reprises étaient nécessaires et beaucoup craignaient que le film ne soit un désastre. Ça ne l’était pas. Loin de là. Par conséquent, une suite est entrée dans le développement. Tandis que Matthew Michael Carnahan expliquait au cours de la conversation qu’il n’avait jamais participé au suivi, il expliqua en gros où il pensait que l’histoire aurait dû disparaître, s’ils avaient suivi la voie de la trilogie.

« Mon idée, au début, l’excitation a commencé parce que je pensais que le scénario de Straczynski devrait être le troisième film. Je l’ai lu et c’était le livre. C’était un type … qui allait voir les vétérans de la guerre dix ans après les faits et leur demandait Cela m’a toujours semblé être une bonne idée du livre, mais ce devrait être le troisième film d’une série de trois films, le premier film étant la guerre.
J’ai réécrit le script en entier parce que je pensais que si vous appelez quelque chose comme World War Z et ne montrez pas World War Z, vous allez vous ennuyer avec la grande majorité du public qui n’a jamais lu le livre. Mon idée pour le deuxième film était la partie du livre où ils reprenaient les États-Unis. Et puis le troisième film serait le livre. Ou l’épine dorsale du livre où cet homme interroge des gens sur ce qui s’est passé. Littéralement c’est tout ce que j’avais, en termes d’un deuxième film. « 

David Fincher était attaché à la réalisation de World War Z 2, Brad Pitt s’apprêtant à reprendre son rôle du premier film. On ignore totalement où ils auraient pris l’histoire. Bien que ce qui est tracé ici, en termes d’arc de trois films, ne sonne pas à moitié mauvais. Malheureusement, c’est quelque chose qui n’arrivera probablement jamais, à moins que Paramount ait un sérieux changement d’avis mais il semble que le projet soit complètement et définitivement mis au bac.

Frere Yannick
A propos Frere Yannick 487 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*