10 films d’horreur avec les meilleures “fausses” fins heureuses

0
(0)

 

Pour les fans d’horreur, on ne s’attend pas à une fin heureuse, et le plus souvent, le méchant qui meurt à la fin est une hypothèse qui se transforme pas spécialement en réalité. Les films d’horreur ne sont pas destinés à promouvoir les arcs-en-ciel et les licornes à moins qu’il n’y ait un lutin maléfique à la fin. Mais quand une fin heureuse apparaît, c’est une surprise de bienvenue jusqu’à ce que ce ne soit pas le cas. Les réalisateurs préfèrent laisser la tension et le mystérieux jusqu’à la dernière scène, c’est pourquoi certains réalisateurs aiment créer de «fausses» fins heureuses pour narguer et taquiner les téléspectateurs.

Cela signifie que dans la scène finale du film, le héros ou l’héroïne a la chance qu’il mérite et a finalement conquis le ou les méchants qui les poursuivent tout le temps. Mais juste avant le générique, les monstres reviennent d’entre les morts, ou un faux espoir s’ensuit après que le protagoniste pense qu’ils ont été sauvés, mais ils sont en fait dans une situation pire. Pendant des décennies, les films ont dépeint ce type de fin, et jusqu’à présent, ce sont les meilleurs qui sont restés avec les fans bien après avoir éteint leur télévision.

* !Attention, spoilers à venir! *

1 : The Descent (2005)

The Descent de Neil Marshall est un diamant brut, non seulement pour sa bombe de fin, mais aussi en tant que film global. Le film est centré sur un groupe de femmes qui ont décidé d’emmener leur amie Sarah (Shauna Macdonald) dans un système de grottes, pour se détourner du premier anniversaire de la mort de sa fille et de son mari. Après que la chef du groupe, Juno (Natalie Mendoza), ait décidé de les emmener dans une grotte inconnue, ils se heurtent à des créatures humanoïdes vivant dans les grottes.

2 : La Nonne (2018)

La nonne est un film d’horreur surnaturel réalisé par Corin Hardy mais créé par James Wan. Cela donne aux téléspectateurs un indicateur que La Nonne appartient à l’univers The Conjuring. La nonne démoniaque, Valek (Bonnie Aarons), est apparue pour la première fois dans The Conjuring 2 mais a été la cause d’un exorcisme profondément troublant que les démonologues Ed Warren (Patrick Wilson) et sa femme Lorraine (Vera Farmiga) ont exécutés.

Maurice Thériault (Jonas Bloquet) de la Nonne se révèle être l’homme de l’exorcisme des Warrens. À la fin de La Nonne, Maurice et Sœur Irène (Taissa Farmiga) s’échappent du monastère de Saint Cartha, et un plan rapproché révèle la nuque de Maurice, qui révèle une croix inversée. Il a été possédé par Valek, ce qui fait de cette “happy end” juste le début.

3 : Le Cercle (2002)

Le Cercle a terrifié les fans d’horreur du monde entier en centrant son histoire sur une mystérieuse cassette VHS qui tuera tous ceux qui la regardent. Le film met en vedette Naomi Watts, qui joue Rachel, une journaliste qui découvre que sa nièce est décédée dans des circonstances suspectes. En tant que journaliste, sa curiosité la pousse dans le monde morbide d’une petite fille prénommée Samara (Daveigh Chase) et les événements qui ont conduit à sa mort.

Mais la scène la plus choquante se produit à la fin du film lorsque Rachel pense qu’elle a sauvé Samara et son entourage. Son fils Aiden (David Dorfman) prononce la phrase «Elle ne dort jamais», ce qui prouve que les mauvaises actions de Samara viennent à peine de commencer.

4 : Destination Finale (2000)

De 2000 à 2011, la franchise Destination finale a inculqué la paranoïa et la peur aux téléspectateurs, et à ce jour, les fans sont probablement très prudents. “Tromper la mort” est quelque chose que les personnages de ces films connaissent bien, et cela se voit à la fin du film original.

Chaque film de Destination finale a son charme, mais l’original a la meilleure fin «fausse» du groupe. Après avoir survécu à un accident d’avion bizarre six mois plus tôt, Alex Browning (Devon Sawa) et ses amis tentent de passer à autre chose et décident de se rendre à Paris pour célébrer ça. Au lieu de tromper la mort, l’inévitable est révélé lorsqu’une enseigne au néon écrase Carter (Kerr Smith). La franchise a vécu des fins heureuses qui ne sont jamais vraiment arrivées car, dans l’univers de Destination finale, le plan de la mort se cache partout.

5 : Les Griffes De La Nuit (1984)

Le cauchemar original de Wes Craven sur Elm Street est non seulement le plus effrayant du groupe, mais il a réussi à intégrer la première «fausse» fin heureuse dans la franchise. Le classique a présenté Freddy Krueger (Robert Englund) et son complot pour attaquer les jeunes adolescents dans leurs rêves. Craven a fait un excellent travail en mêlant réalité et fantaisie en un seul, rendant le film effrayant. Il n’est pas facile de savoir ce qui se passe réellement ou ce qui se passe dans la tête de quelqu’un, et ce récit a suivi Nancy Thompson (Heather Langenkamp) et le reste de la distribution dans la scène finale.

Après que Nancy ait apparemment battu Krueger, elle a été vue quitter sa maison pour rejoindre ses amis, que sa mère Marge (Ronee Blakley) fait signe depuis les marches. Le seul problème est que les amis de Nancy sont censés être morts, ce qui amène les téléspectateurs à se demander si tout le film était un rêve. Nancy se rend compte que la voiture dans laquelle elle est montée était un piège, et alors que les jeunes filles chantent la comptine de Krueger au loin, Marge est soudainement attrapée par derrière par un homme vêtu d’un pull rouge et vert.

6 : 47 Meters Down (2017)

Les sœurs Lisa (Mandy Moore) et Kate (Claire Holt) sont en vacances au Mexique, et au lieu de traîner sur la plage, elles décident de faire de la plongée avec les requins. Après s’être assuré que tout était complètement sûr, la cage s’effondre peu après que les femmes soient dans l’eau. Restées avec un apport d’air limité, les femmes doivent trouver un moyen de sortir de la cage tout en gardant un œil attentif sur les prédateurs qui se cachent dans l’obscurité.

Après que les femmes se soient attaquées aux grands requins blancs et soient sujettes à des hallucinations, les femmes se sont enfin libérées après que Lisa ait utilisé un compensateur de flottabilité pour soulever la cage. Après avoir réussi à échapper à un groupe de requins, ils cassent la surface et sont sauvés … du moins pense Lisa. En fin de compte, il est révélé que Lisa a halluciné tout le temps à cause de la narcose à l’azote. Elle est toujours au fond de l’océan mais sans sa sœur Kate. Avant que la Garde côtière ne la sauve, elle se souvient que pendant que Kate essayait de les sauver, elle avait été dévorée par des requins quelques heures auparavant. Et si les téléspectateurs sont déjà fans de 47 Meters Down, il existe d’autres films disponibles en streaming qui sont tout aussi effrayants.

7 : The Autopsy Of Jane Doe (2016)

Après qu’un coroner d’une petite ville nommé Tommy Tilden (Brian Cox) ait reçu une Jane Doe du shérif local, lui et son fils Austin (Emile Hirsch) sont chargés de découvrir la vérité derrière la femme allongée sur leur table. Bien sûr, il n’y a rien de normal dans la situation et le duo doit survivre la nuit avec la femme non identifiée dans la pièce voisine.

À la fin du film, Austin est le seul survivant, et juste au moment où il se rend compte que tout espoir est perdu, il entend de l’aide à l’extérieur de la trappe arrière du complexe souterrain. Après une brève lutte pour ouvrir la porte, la soi-disant aide commence à chanter un air associé à la méchante Jane Doe. Austin sait que tout cela est une ruse et tombe à sa mort quelques instants plus tard. Si les téléspectateurs apprécient les films inspirés des essais des sorcières de Salem, l’autopsie de Jane Doe est à regarder absolument.

8 : Krampus (2015)

L’histoire festive de Krampus a été racontée à maintes reprises, mais lorsque le réalisateur Michael Doughtery a publié sa version 2016, cela a prouvé qu’un film de Noël n’avait pas besoin d’être brillant et joyeux. Décrit comme une comédie dramatique, le film est centré sur un garçon nommé Max (Emjay Anthony) et sa famille dysfonctionnelle pendant les vacances. Après que l’esprit de Noël de Max se soit épuisé, un mal se déchaîne qui n’est pas de ce monde. Après une longue nuit d’attaques de la part des dévots de Krampus, presque tout le monde est mort, et l’accord de Max avec le soi-disant diable fait remonter le temps et lui donne, à lui et à sa famille, une autre chance … du moins le pense-t-il.

À la fin du film, Max et sa famille peuvent être retrouvés ensemble le matin de Noël, s’entendant et riant, jusqu’à ce que Max ouvre un cadeau spécifique. C’est la cloche de la cape de Krampus, qui lui permet et aux téléspectateurs de savoir que cette histoire de Noël n’est pas si douce.

9 : Eden Lake (2008)

Steve (Michael Fassbender) et Jenny (Kelly Reilly) sont un couple amoureux qui décident de partir en escapade romantique dans les bois. Steve a trouvé l’endroit parfait, mais leurs plans sont ruinés lorsqu’un groupe d’enfants commence à les traquer. Bloqué, le couple se rend compte que c’est plus qu’une simple farce, et pour sortir vivant de la situation, ils devront se battre pour leur vie.

Après que Jenny soit tombée dans la ville la plus proche, elle pense avoir trouvé de l’aide et envisage d’évincer les jeunes adolescents pour leur comportement malveillant. Malheureusement, les personnes qu’elle trouve sont les parents des enfants, qui se soucient plus du sort de leurs enfants que Jenny, quel qu’en soit le prix. La dernière scène de Jenny la montre en train de se débattre dans une salle de bain avec un homme, tandis que le jeune meneur, Brett (Jack O’Connell), est vu en train de supprimer la séquence vidéo du meurtre de son téléphone. Eden Lake est un film frustrant, c’est le moins qu’on puisse dire, et prouve que le mal peut vivre chez les jeunes ou les vieux.

10 : Jusqu’en enfer (2009)

Réalisé par Sam Raimi d’Evil Dead, Jusqu’en enfer est un film d’horreur surnaturel centré sur un bureau de prêt nommé Christine Brown (Alison Lohman). Pour prouver sa valeur au travail, elle expulse une femme plus âgée de chez elle et se rend compte qu’elle a été maudite dans le processus. Christine cherche l’aide d’un médium pour se débarrasser de la présence surnaturelle avant qu’elle ne soit traînée aux enfers.

À la fin, Christine remet un bouton au cercueil de la femme plus âgée pour se débarrasser de la malédiction. Croyant qu’elle a vaincu la malédiction, sa vie est apparemment en hausse après avoir accepté une promotion. La fin heureuse ne dure pas, cependant, quand elle se rend compte qu’elle a enterré le mauvais bouton avec la vieille femme. Avant de partir en vacances le week-end avec son petit ami Clay (Justin Long), Christine tombe sur une voie ferrée au moment même où des mains enflammées l’attrapent pour l’emmener aux enfers.

 

 

Qu'en Pensez vous ?

Votre avis compte

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.



A propos Frere Yannick 894 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*