10 films d’horreur se déroulant dans des hôtels ou motels

0
(0)

Compte tenu de la popularité massive des documentaires de Netflix : Crime Scene: The Vanishing at the Cecil Hotel, il est naturel de penser à certains des hôtels et motels se passant dans des cinématographiques d’horreur les plus terrifiants jamais enregistrés devant la caméra. L’histoire triste, tragique et troublante d’Elisa Lam rappelle que des choses horribles peuvent se produire lorsque vous êtes loin de chez vous et dans les confins d’un endroit étrange au passé sordide et peuplé de personnages encore plus étranges.

Subvertissant la notion d’hospitalité, les hôtels ont longtemps été un cadre propice pour les méchants de films d’horreur qui s’attaquent à des inconnus sans méfiance qui baissent souvent leur garde pour une nuit de repos paisible.

 

1 : Kingston Hotel – Private Parts (1972)

L’établissement cinématographique le plus proche de l’hôtel Cecil est le Kingston Hotel dans le film d’horreur bizarre Private Parts. Réalisé par le regretté réalisateur  Paul Bartel dans son premier long métrage, le Kingston est un hotel délabré dans le centre-ville de L.A.

L’histoire montre que l’adolescente Cheryl (Ayn Ruyman) se réfugie dans l’hôtel appartenant à son étrange tante, Martha (Lucille Benson), après avoir fui sa maison dans l’Ohio. Là, elle devient l’objet d’une obsession effrayante d’un homme dérangé nommé George (John Ventantonio), qui l’espionne sans fin.

2 : Motel Hello – Nuits de cauchemars (1980)

Malgré son penchant satirique, la comédie d’horreur mordante et mortifiante de Kevin Connor : Nuits de cauchemars est basée sur l’histoire vraie du cannibale allemand Karl Denke. Le film suit Vincent (Rory Calhoun), un agriculteur psychopathe qui kidnappe des automobilistes et donne leurs restes à ses hôtes involontaires du motel.

Avec sa soeur démente Ida (Nancy Parsons), Vincent enterre ses captifs vivants dans son jardin et récolte leur chair pour en faire un horrible gourmet pour lequel Motel Hello est devenu célèbre.

3 : Pinewood Motel – Motel (2007)

Avec la déférence due aux horreurs lugubres de l’hôtel Motel prend la formule de surveillance et de voyeuriste effrayante à un degré supérieur.

Lorsque le couple marié Amy (Kate Beckinsale) et David Fox (Luke Wilson) se retrouvent bloqués au Pinewood Motel isolé, ils découvrent bientôt l’endroit jonché de caméras de sécurité cachées. S’ils ne peuvent pas organiser une évasion à temps, Amy et Davis apprennent qu’ils seront les prochains à jouer dans un film de type Snuff Movie sanglant.

4 : Khaki Palms Motel – The Devil’s Rejects (2005)

La méchanceté abjecte qui se produit dans le Khaki Palms Motel dans The Devil’s Rejects de Rob Zombie a été jugée si dégradante sur le plan tonal et thématique qu’il a fallu couper dans le film pour éviter une cote NC-17.

La suite  de Zombie’s La Maison des mille morts reprend les exploits macabres du capitaine Spaulding (Sid Haig), Otis (Bill Moseley), Firefly (Sheri Moon-Zombie) alors qu’ils fuient la police lors d’une frénésie meurtrière dans le sud-ouest.

5 : Desert Valley Motel – Identity (2003)

Librement basé sur le polar séminal d’Agatha Christie, Dix Petits Nègres, le glaçant Identity de James Mangold se déroule au Desert Valley Motel, dans la campagne du Nevada. Là, dix étrangers ayant le même anniversaire sont systématiquement massacrés, un par un.

Mis à part l’atmosphère inéluctable due aux inondations torrentielles, le mystère exaspérant se termine par une torsion imprévue géante alors que les clients du motel s’efforcent de comprendre comment ils sont liés.

6 : Slovakian Hostel – Hostel (2005)

Soustrayez le «S» de l’auberge pour obtenir un sinistre hôtel slovaque lors de la tortueuse sortie d’horreur d’Eli Roth en 2005. Le film retrace un trio de touristes américains qui suivent les mauvais conseils et se retrouvent dans un endroit où des hommes riches sadiques réalisent leurs fantasmes les plus violents.

Jusqu’à ce que les motivations des vacances pour meurtre soient révélées dans l’acte final, Josh (Derek Richardson), Paxton (Jay Hernandez) et Oli (Eythor Gudjonsson) se retrouvent dans une chambre de torture médiévale gore-détrempée dans le film Hostel.

7 : The Dolphin Hotel – Chambre 1408 (2007)

Jasmine Jessica Anthony (Gracie) and John Cusack (Mike Enslin) star in Mikael HŒfstršm’s 1408.

Basé sur le roman de Stephen King du même nom, Chambre 1408 met en vedette John Cusack dans le rôle de Mike Enslin, un auteur et sceptique paranormal invité à enquêter sur l’activité surnaturelle qui se déroule au tristement célèbre Dolphin Hotel de New York.

Avec une attitude blasée prête à démystifier l’hôtel notoirement hanté pour son nouveau livre, Mike est bientôt ravagé par ses propres démons psychologiques qui se manifestent à l’intérieur de la chambre d’hôtel.

8 : Starlight Motel – Le Crocodile de la mort (1976)

Le Crocodile de la mort de Tobe Hooper présente l’un des motels de films d’horreur les plus fous et les plus diaboliques jamais filmés. Le Starlight Motel est un dépotoir d’arrière-bois en train de moisir qui sert également de bordel, géré par un maniaque maniant la faux nommé Judd (Neville Brand).

Lorsque les choses deviennent incontrôlables sur sa propriété, Judd utilise la faux pour massacrer ses invités, puis nourrit leurs restes à un crocodile géant qu’il garde dans un marais putride sous le porche.

9 : Bates Motel – Psychose (1960)

Alfred Hitchcock a presque créé le modèle de film slasher avec son célèbre chef-d’œuvre, Psychose, qui se déroule principalement au tristement célèbre Bates Motel. Alors que le motel est habillé pour avoir l’air assez innocent, les détails mortels à l’intérieur de ses murs sont aussi dérangeants qu’ils viennent.

Après avoir pris la route avec de l’argent détourné, Marion Crane (Janet Leigh) s’arrête pour se reposer une nuit au Bates Motel, où elle est tuée avec un couteau de boucher sous la douche. L’aimable Norman Bates (Anthony Perkins) feint l’innocence jusqu’à se révéler comme un tueur en série qui se déguise souvent en sa mère décédée.

10 : L’Overlook Hotel – The Shining (1980)

Aucun hôtel de film d’horreur ne ressemble plus à un personnage mortel que l’Overlook dans The Shining de Stanley Kubrick. Les mauvaises choses ne se produisent pas seulement là-bas; l’hôtel lui-même oblige les gens à commettre des actes violents d’atrocité.

Lorsque Jack Torrance (Jack Nicholson) accepte un travail de gardien pendant six mois à l’Overlook pour l’automne et en hiver, il utilise les temps d’arrêt pour écrire son nouveau roman. Voyageant avec sa femme Wendy (Shelley Duvall) et son fils Danny (Danny Lloyd), Jack est lentement conduit à la folie meurtrière par l’histoire hypnotique et horrible de l’hôtel.

 

 

 

 

Qu'en Pensez vous ?

Votre avis compte

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.



A propos Frere Yannick 894 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*