Critique de film : Mum and Dad (2008)



Résumé du film Mum and Dad (2008) : Une étrange famille, composée de Papa, maman et de leurs deux enfants adoptés Birdie et Helbie, sème la terreur autour de l’aéroport d’Heathrow. Lena, immigreé polonaise et femme de ménage l’apprend à ses dépens : après avoir sympathisé avec Birdie, elle est conduite dans une véritable maison des horreurs, où règnent torture et violences en tous genres. Lena se trouve alors face à un choix terrible : devenir membre de cette famille ou mourir…

Ressenti :  Une femme polonaise nommée Lena, effectivement jouée par Olga Fedori, rentre chez elle avec un collègue [Birdie et le frère de Birdie, Elbie] après qu’elle a raté un bus a cause de sa collègue. Bien sûr, c’est une mise en scène du coup elle suit Birdie et son frère chez eux  ensuite elle est assommée , ses cordes vocales paralysées pour lui éviter de crier . Elle rencontre maman et papa interprétés de manière appropriée et effrayants par Perry Benson et Dido Miles qui me rappelle un peu la folle furieuse du sous sol de la peur de Wes Craven.

À partir de là, nous avons une situation tout a fait normale d’un film d’horreur : Lena est enchaînée et est intronisée de force dans la famille tant qu’elle respecte les règles. Quelles règles ? Eh bien, faites tout ce que maman ou papa veulent : restez immobile et taisez-vous pendant que maman vous coupe avec un scalpel et vous sculpte des formes, triez les biens volés et le butin des victimes, tolérez l’énorme dépendance au porno de papa et sa tendance à utiliser des parties du corps dans ses plaisirs personnels, surtout être doux comme un ange. etc. etc. Finalement, bien sûr, elle devra céder et les aider dans leur dépravation.

En revanche, le petit budget du film signifie que la plupart des passages à tabac et des tortures sont hors écran. Rien de tel que d’entendre un bruit de machine et/ou quelqu’un crier à travers des murs étouffés pour avoir une sensation de terreur galopante. Les fans de violence directe seront un peu recalcitrant mais comme il n’y a pas ce flux de violence directe à l’écran , il y a par conte une bonne ambiance générale dans ce fil.

Je vais adopter l’approche de maman et papa. Vous voyez toujours du sang par ci par la, des outils de torture de papa bien crades et on se fait facilement à l’idée de la chair humaine déchirée et de son cadre mortel. De même, il y a des allusions à la violence sexuelle (mais pas tout à fait la correspondance à laquelle vous vous attendez, bande de petits pervers) et à « l’inceste » (les guillemets auront un sens une fois que vous aurez vu le film) mais pas de véritable viol à l’écran bien hardcore à la split on your grave, juste des tâtonnements légers mais on se fait a l’idée de ce qu’il se passe dans cette baraque de fous.

Vous avez Benson en tant que papa qui tire un numéro de cinglé profond: un stéréotype de Ed Gein de banlieue Anglaise. Son autorité sur la famille ne sembleraient pas déplacés dans un drame domestique mais la c’est assez extrème et tout le monde a plutot interet a se tenir a carreaux sinon c’est direction la pièce a papa pour y passer un sale quart d’heure. Fedori, en tant que Lena, fonctionne bien. Dans certaines scènes, elle a l’air d’avoir 14 ans et est très fragile. Dans d’autres, comme une gentille petite chose qui veut juste rendre ses parents heureux. Ensuite, vous obtenez des éclairs de colère. Personnellement, j’imagine qu’un instinct de survie aurait éteint son cerveau ici ou là, avec plus d’engourdissement, mais le rythme du film n’a pas le temps de la faire devenir complètement tarée de part les traitements qu’on lui inflige.

Enfin, le film parvient à maintenir une sensation de cauchemar très fermée et glauque. Qui sait ce qui déclenchera maman ou papa ? Les portes sont verrouillées, les ‘enfants’ sont toujours surveillée ou enchaîné. Sentiment très efficace d’être pris au piège et de ne pas tout à fait pouvoir s’échapper de cette immonde maison.

Mum and dad utilise la tension permanente tout au long du film , l’ambiance glauque et le jeu d’acteurs qui n’est pas mauvais en font un film sympa a voir et vous y passerez un bon moment de ciné et pourquoi pas …… en famille

Complément d’infos :

Mum & Dad | 26 décembre 2008 (Royaume-Uni) 5.9
Réalisateur: Steven Sheilscénariste: Steven SheilActeurs: Perry Benson, Dido Miles, Olga FedoriSynopsis:

Photos


Voir les photos >>

Voir nos Critiques de films

Bande Annonce :

Votre Vote
Votez pour ce film/article
[Total: 1 Average: 4]



A propos Frere Yannick 1154 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire