Critique du film CAM



Résumé : Une cam-girl, Alice, payée pour faire des shows érotiques se retrouve piégée par un maître chanteur qui menace de détruire sa vie.

Ressenti : On se retrouve aujourd’hui avec un thriller (découvert sur Netflix) plutôt pas mal dans son genre, même si je suis restée sur ma faim. Nous découvrons l’histoire d’une cam-girl prise au piège après le vol de son identité. C’est un sujet intéressant et peu connu mais je trouve qu’il n’est pas assez exploité, on aurait pu aller encore plus loin pour nous tenir d’avantage en haleine pendant ces 90 minutes. Il est vrai que nous ressentons l’étau qui se resserre progressivement, la tension qui s’agrandit de scènes en scènes ainsi que la détresse de l’actrice principale mais j’aurai souhaité en voir d’avantage parce qu’il m’est arrivée de trouver le temps parfois long. En parlant justement du personnage, Madeline Brower (connue pour ses apparitions dans les séries Grimm, Black Mirror et The Handmaid’s tales) était parfaite et convaincante dans son rôle. Alors oui certes, il y a des points négatifs à mentionner mais CAM a tout de même réussi à me captiver par son histoire, j’avais envie de savoir qui était derrière tous ça, malheureusement et c’est à partir de là que j’entame le second point décevant, ce ne fût pas le cas. Je ne sais pas si vous êtes des pros en informatique mais personnellement j’ai du aller me renseigner un peu sur le net après avoir regardé le film parce qu’on se retrouve au final avec très peu d’explications… Finalement, ça reste assez moyen dans l’ensemble. Je reste persuadée que c’est la performance de l’actrice principale qui a réussi à me convaincre de rester les yeux rivés sur l’écran.

Note : 6/10

 

Bande annonce :



Erlst Ann
A propos Erlst Ann 129 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*