Critique du film : St-Agatha

Résumé : Dans les années 1950, dans une petite ville de Géorgie, une jeune femme enceinte nommée Agatha cherche refuge dans un couvent. Ce qui semble être l’endroit idéal pour avoir un enfant se change en une nappe sombre où le silence est forcé, les secrets les plus horribles sont cachés, et chaque once de volonté d’Agatha est testée tandis quelle prend conscience de l’infâme réalité du couvent et des gens qui se cachent dans ses couloirs.

Ressenti : Ce qui est bien avec St-Agatha c’est qu’on entre automatiquement dans le vif du sujet avec pour décor un couvent perdu au milieu de nulle part, délabré et glauque. Disons que ça commence plutôt bien, on sait d’avance qu’il s’y passera quelque chose de bizarre à l’intérieur et ça nous motive à pousser la porte de la demeure. Quand je dis bizarre, je ne parle pour une fois pas de paranormal ou d’entité démoniaque (à mon grand soulagement!) mais d’une histoire plus classique, plus terre à terre mais qui a le don d’être captivante. Darren Lynn Bousman (Saw 2,3,4) nous a crée une histoire qui se jouera donc dans cette vieille bâtisse où des nonnes emploieront des méthodes peu orthodoxes sur des femmes enceintes…
Vous l’aurez compris, on entre dans un huis clos qui fonctionne assez bien grâce à plusieurs points efficace comme une ambiance maîtrisée ou encore cette tension qui est constamment palpable. Mais finalement, le point qui m’a le plus séduite ce sont les interprétations des actrices, bien que les nonnes ne soient pas terrifiantes, elles jouent leurs rôles de femmes froides et impénétrables à la perfection. L’héroïne rebelle au passé douloureux, Mary (Sabrina Kern), est elle aussi incroyable et convaincante. 
Enfin de compte, on se retrouve avec un film plutôt réussi et maîtrisé. On y découvrira d’ailleurs des scènes qui font froid dans le dos, et qui sont au limite du supportable par moment tant la torture psychologique est intense. L’idée de base est classique mais ce que nous découvrirons au fil du film est surprenant, imprévisible, change de ce nous avons l’habitude de voir et je pense que c’est ce qui fait la force de St-Agatha. Dommage que les dernières minutes ne soient pas à la hauteur du reste, je suis restée sur faim…

Note : 7/10

Bande annonce :

Erlst Ann
A propos Erlst Ann 50 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*