Critique du film : Strangers – Prey at night

Résumé du film Strangers – Prey at night  : Une famille s’arrête pour la nuit dans un parc de mobile home isolé qui semble complètement désert. Une jeune femme étrange frappe à leur porte…. C’est le début d’une terrible nuit d’horreur : pris pour cible et poursuivis sans relâche par trois tueurs masqués, chacun devra lutter pour sauver sa peau dans un jeu de cache-cache impitoyable.

Ressenti : Après The Door et 47 meters down, Johannes Roberts nous revient en compagnie de notre trio de psychopathes masqués pour notre plus grand plaisir. Dans ce deuxième chapitre, on les découvre plus sanguinaires que jamais. Sans aucunes pitiés, ils décident de se débarrasser de tous ce qui se trouve sur leurs chemins (à part le chien peut-être?). Et aujourd’hui, ce ne sera pas un couple qui sera pris en otage mais plutôt une famille entière. Il est vrai que comparé au précédent long-métrage, il m’a fallu plus de temps avant de m’attacher aux personnages et à l’histoire de manière générale. Je n’ai pas ressenti la même ambiance ou ce côté oppressant que j’avais tant apprécié durant le premier film. Ici, je trouve que tous s’enchaîne trop rapidement, j’aurai aimé que la chasse à l’homme soit plus longue, plus intensive. Que le film mise d’avantage sur le suspense en fin de compte. Bon malgré ces petits défauts, j’admets quand même que je ne me suis pas ennuyée. J’ai aimé voir le trio de tueurs prendre un malin plaisir à torturer cette famille inoffensive. Si le suspense est moins présent, ça reste intriguant, on se demande qui sortira vivant de cette course nocturne surtout que quelques retournement de situation viendront titiller nos nerfs. Avant de finir, revenons aux personnages, on retrouve Bailee Madison qui est certes à son premier film d’horreur mais qu’on a déjà vu à de nombreuses reprises dans les comédies et les séries télévisées. Je trouve d’ailleurs que pour une première, elle s’en sort plutôt bien. Christina Hendricks (The neon demon), Martin Henderson (The ring) et Lewis Pullman l’accompagne dans cette aventure macabre. Chacun à leur manière offre une prestation plutôt correcte même si leurs réactions face à danger n’est pas toujours la plus réfléchie. Quoi qu’il en soit, beaucoup de sang sera versé, ce qui plaira certainement aux amateurs du genre. Pour finir, Strangers – Prey at night n’est pas un mauvais film, loin de là mais je m’attendais à mieux parce que d’un côté, j’aurai souhaité que le suspense soit plus au rendez-vous et de l’autre, j’ai regretté assister aux scènes clichées durant le final, surtout que c’est du déjà-vu c’est dommage.

Note : 2.5/5

Infos sur le film : 

Titre : Strangers – Prey at night
Date de sortie 18 avril 2018 (1h 25min)
De Johannes Roberts
Avec Christina Hendricks, Martin Henderson, Bailee Madison plus
Genres Epouvante-horreur, Thriller
Nationalité Américain

Bande annonce :

 

Erlst Ann
A propos Erlst Ann 70 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*