Critique du film : The Thing (2011)

Résumé du film The Thing : La paléontologue Kate Lloyd part en Antarctique rejoindre une équipe de scientifiques norvégiens qui a localisé un vaisseau extraterrestre emprisonné dans la glace. Elle y découvre un organisme qui semble s’être éteint au moment du crash, de multiples années auparavant. Mais une manipulation élémentaire libère accidentellement la créature de sa prison glacée. Capable de reproduire à la perfection tout organisme vivant, elle s’abat sur les membres de l’expédition, les décimant un à un. Kate s’allie au pilote américain Carter pour tenter de mettre fin au carnage. Aux confins d’un continent aussi fascinant qu’hostile, le prédateur protéiforme venu d’un autre monde tente de survivre et de prospérer aux dépens d’humains terrorisés qu’il infecte et pousse à s’entre-tuer.

Ressenti : Prologue de la version de 1982 réalisée par John Carpenter, The thing montre ici les événements survenu quelques jours avant le précédent film. Globalement, c’est une bonne surprise pour moi puisque ce dernier nous permet de nous donner une idée précise de ce qui s’est passé dans cette station. De plus, j’ai retrouvé un des éléments qui m’avait marqué dans la version de Carpenter et que j’espérais vraiment revoir : cette folie, cette paranoïa qui s’installe rapidement au sein du groupe à cause des ravages de cette « chose » dont le côté prédateur ici d’ailleurs est mise en valeur de manière complètement différente de celle à laquelle je m’attendais. Ce qui est une bonne chose en soi, ça permet d’ajouter une petite touche de surprise et de ne pas tomber dans le classique. On entre ainsi dans une histoire remplie de suspense et d’intrigue. Et même si quelque part, nous connaissons l’issue finale, nous sommes malgré tout captivé par « cette chasse à la créature ». Venons-en à présent aux personnages et à leurs performances. C’est une femme ici, Mary Elizabeth Winstead qui prend les devants et qui essaye tant bien que mal à survivre dans ce chaos. Après Destination finale 3 et une apparition dans The ring 2, elle s’en sort une nouvelle fois très bien et nous offre une prestation assez convaincante. Détail qui m’a cependant dérangé, c’est ce manque de cohésion dans le groupe c’est dommage. Pour finir, les effets spéciaux sont réussis même si je suis assez déçue que la plupart d’entre-eux soient réalisés en images de synthèses. De près ou de loin, je trouvais ça osé de toucher à une œuvre de Carpenter mais Matthijs van Heijningen Jr l’a fait avec tellement de passion et de respect que j’ai beaucoup aimé me replonger dans cet univers glacial où le seul credo c’est survivre. 
Je ne peux pas comparer les deux versions tant elles sont différentes sur plusieurs points de vue mais il y a des éléments intéressants dans chaque film ainsi que dans chacun des personnages.

Note : 3.5/5

Infos sur le film :

Titre : The Thing
Date de sortie 12 octobre 2011 (1h 43min)
De Matthijs van Heijningen Jr.
Avec Mary Elizabeth Winstead, Joel Edgerton, Adewale Akinnuoye-Agbaje plus
Genres Epouvante-horreur, Science fiction
Nationalités Américain, Canadien

Bande annonce : 

Erlst Ann
A propos Erlst Ann 70 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*