Critique du film : Halloween (2007)

Résumé du film Halloween (2007) : Un 31 octobre, à Haddonfield, Illinois, le soir de la fête des masques de Halloween… La vie du jeune Michael Myers, 10 ans, bascule. Troublé par des pulsions morbides, moqué par ses camarades d’école parce que sa mère est strip-teaseuse, harcelé par son beau-père, tourmenté par les premiers émois sexuels de sa soeur aînée, il revêt un masque en latex et, dans un accès de folie, assassine la moitié de sa famille au couteau de cuisine. A la suite de cette nuit de cauchemar, il est pris en charge par le Docteur Sam Loomis, un brillant pédopsychiatre, mais tue sauvagement une infirmière, précipitant le suicide de sa mère, désespérée. Un 31 octobre, 17 ans plus tard. Toujours dissimulé derrière un masque et enfermé dans son mutisme, Michael s’échappe de la prison psychiatrique où il a grandi et recommence à semer des cadavres sur sa route. Convaincu qu’il est une incarnation du mal à l’état pur, le Docteur Loomis part sur sa piste. Celle-ci mène directement à Haddonfield, là où se trouve toujours la petite soeur de Michael, Laurie, seul membre de sa famille encore en vie.

Ressenti : Après « la maison des 1000 morts » et « the devil’s rejects », Rob Zombie s’attaque aujourd’hui à l’un des films les plus cultes et les plus appréciés de sa génération Halloween. C’est osé mais parfaitement réussi ! 
Il faut dire que la version de Carpenter sorti en 1978 n’a pas su vraiment me satisfaire. Ainsi, lorsque j’ai appris qu’un remake était en cours, j’avais une certaine crainte mais enfin de compte, il se trouve qu’Halloween a été une réelle surprise sur tous les points de vue. Ce que j’ai particulièrement apprécié ici, c’est que le réalisateur a pris le temps de nous parler de l’enfance de Michael Myers, de ses premières pulsions meurtrières, de sa solitude, de sa famille et de son mal-être. Ça nous a permis de mieux cerner le personnage et d’ainsi mieux le comprendre. Nous resterons ainsi captivés par les différentes phases de sa vie : par son histoire, son internement en hôpital psychiatrique et quelques années plus tard par son retour dans sa ville natale, Haddonfield. Qui dit changement de décor, dit nouveaux personnages. Nous ferons donc la connaissance d’un trio de jeunes filles dont Laurie Strode pour qui Michael aura une vraie obsession puisqu’elle s’avère être sa petite sœur. Je dirais que globalement les personnages sont convaincants même si leurs réactions ne sont pas toujours réfléchies et qu’on assiste un peu trop souvent à des hurlements agaçants. Ce n’est pas le point sur lequel j’ai été complètement séduite à vrai dire bien que j’ai été marquée par la performance du jeune Daeg Faerch qui incarne Michael Myers enfant. Hormis cela, on prend plaisir à découvrir la brutalité de certaines scènes, le tueur au masque blanc n’a aucune pitié et se débarrasse du moindre petit obstacle présent sur son chemin. Jusqu’à présent, je n’ai jamais été déçue des réalisations de Rob Zombie, c’est un univers dans lequel j’adhère et auquel je m’adapte rapidement, il met tout en œuvre pour qu’on passe le plus marquant des moments et c’est encore le cas ici, avec Halloween. C’est brutal, c’est sanglant, c’est barbare mais c’est surtout intriguant et une fois que la boucherie commence, on ne quitte plus les yeux de l’écran. Il est clair que les amateurs du genre trouveront de quoi se faire plaisir dans ce remake. Il est rare que je le dise, mais pour moi, ce remake dépasse largement l’original.

Note : 4,5/5

Infos sur le film :

Titre : Halloween (2007)
Date de sortie 10 octobre 2007 (1h 46min)
De Rob Zombie
Avec Malcolm McDowell, Brad Dourif, Tyler Mane plus
Genre Epouvante-horreur
Nationalité Américain

Bande annonce : 

Erlst Ann
A propos Erlst Ann 70 Articles
Critique de Films d'horreur et grande fan du film du genre

1 Rétrolien / Ping

  1. DarKMovies ⋆ Halloween 2 devrait commencer à tourner cet automne pour une date de sortie en 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*