Editorial

Les meilleurs films de Vampires des années 80’s

Last Updated on 27 février 2022 by Frere Yannick

blank

Les années 1980 nous ont donné certains des meilleurs films d’horreur que nous ayons jamais vus, et nous avons décidé de dresser une liste qui se concentre sur les films de vampires des années 80. Vous trouverez ci-dessous ce que nous avons choisi comme les dix meilleurs films de vampires des années 80. Votre favori a-t-il été sélectionné ? Faites-le nous savoir en laissant un commentaire ci-dessous.

1 : Les Prédateurs (1983)

blank

Seul film d’horreur sur la filmographie de Tony Scott, Les Prédateurs (The Hunger) est une histoire de vampire très élégante et atmosphérique. Miriam Blaylock (Catherine Deneuve) est une vampire qui existe depuis des milliers d’années. Son compagnon John (David Bowie) n’a été transformé qu’il y a quelques centaines… mais maintenant il vieillit à un rythme accéléré. Miriam ne lui a pas dit que les vampires qu’elle fabrique ne restent pas jeunes aussi longtemps qu’elle. Maintenant, elle aura besoin d’un nouveau compagnon, et son choix est l’employée de laboratoire Sarah Roberts (Susan Sarandon). Le studio n’était pas content que Scott ait rendu son film de vampire si “artistique” et Les Prédateurs n’a pas bien marché lors de sa première sortie, mais des décennies plus tard, il reste une expérience de visionnage captivante.

The Hunger Drama, Horror | Avril 29, 1983 (United States) blank 6.7
blank
blank
Réalisateur: Tony Scottscénariste: James Costigan, Michael Thomas, Whitley StrieberActeurs: Catherine Deneuve, David Bowie, Susan SarandonSynopsis: The Egyptian vampire lady Miriam subsists upon the blood of her lovers. In return the guys or girls don't age until Miriam has had enough of them. Unfortunately that's currently the case with John, so his life expectancy is less than 24 hours. Desperately he seeks help from, the famous, Dr. Sarah Roberts. She doesn't really believe his story, but becomes curious and contacts Miriam . . . and gets caught in her spell, too. —Tom Zoerner <Tom.Zoerner@informatik.uni-erlangen.de>

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

2 : Lifeforce, l’Etoile du Mal (1985)

blank

Réalisé par Tobe Hooper (Massacre à la tronçonneuse, Poltergeist) et co-écrit par Dan O’Bannon (Alien, Le Retour Des Morts Vivants), Lifeforce n’est pas votre film de vampire typique. C’est un film de vampire spatial; en fait, le matériau source était un roman intitulé The Space Vampires. Une extraterrestre nue (Mathilda May) est découverte sur un vaisseau spatial dans le coma sur la comète de Halley et ramenée sur Terre, où elle se met à faire des ravages à Londres. Ce vampire ne suce pas le sang, il consomme de la force vitale et il est capable de créer d’autres vampires comme elle. Cannon a donné à Hooper un budget de 25 millions de dollars pour celui-ci, et il a livré un film de science-fiction britannique qui se déroule à grande échelle.

Lifeforce Action, Horror, Mystery, Romance, Sci-Fi, Thriller | Octobre 4, 1985 (United Kingdom) blank 6.2
blank
blank
Réalisateur: Tobe Hooperscénariste: Colin Wilson, Dan O'Bannon, Don JakobyActeurs: Steve Railsback, Mathilda May, Peter FirthSynopsis: The space shuttle Churchill is assigned to observe Halley's Comet under the command of Colonel Tom Carlsen. They see a strange form attached to the comet and Carlsen goes with a team to investigate. They find three humanoid life forms in caskets and they bring them to the Churchill. However, Earth loses contact with the shuttle and the Space Research Center sends another spacecraft to search the Churchill. They find the crew dead and the shuttle burnt and one rescue pod missing. They bring the humanoids to Earth and soon Dr. Hans Fallada and his team discover that the Space Girl is a sort of vampire and drains the life force from people, transforming them into zombies. When the authorities find that Colonel Tom Carlsen has survived, they summon him to explain what happened in the Churchill. Carlsen tells an incredible story about the three aliens and he teams up with Colonel Colin Caine trying to save mankind from the evil vampires from space. —Claudio Carvalho, Rio de Janeiro, Brazil

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

3 : Vampire, vous avez dit vampire ? (1985)

blank

Il y a quelques films de vampires des années 80 qu’une grande majorité de fans d’horreur adorent, et Vampire, vous avez dit vampire est là-haut près du haut de la liste. Le scénariste / réalisateur Tom Holland a donné une touche sanglante au concept de la fenêtre arrière avec celui-ci, incarnant William Ragsdale dans le rôle d’un adolescent épris d’horreur, Charley Brewster, qui commence à soupçonner que son nouveau voisin Jerry Dandridge (Chris Sarandon) est un vampire. Et qui de mieux pour l’aider à gérer cela que le tueur de vampires cinématographique devenu animateur d’horreur Peter Vincent (Roddy McDowall) ? Celui-ci a des personnages amusants animés par un excellent casting, des moments mémorables , certains impliquant un personnage appelé Evil Ed (Stephen Geoffreys), un autre étant une séquence de danse prolongée à la Dirty Dancing avec une partition sympa et des effets spéciaux incroyables pour l’epoque.

Fright Night Fantasy, Horror | Aout 2, 1985 (United States) blank 7.1
blank
blank
Réalisateur: Tom Hollandscénariste: Tom HollandActeurs: Chris Sarandon, William Ragsdale, Amanda BearseSynopsis: For young Charley Brewster, nothing could be better than an old horror movie late at night. Two men move in next door, and for Charley with his horror movie experience, there can be no doubt that their strange behavior is explained by the fact that they are a vampire and his undead day guardian. The only one who can help him hunt them down is a washed-up actor, Peter Vincent, who hosts Charley's favorite TV show, Fright Night. Vincent doesn't really believe that vampires exist, but does it for the money... —Anonymous

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

4 : Vampire Forever (1985)

blank

Bien avant son mandat de plus grand acteur comique au monde, Jim Carrey a joué dans un film de vampire des années 80  qui se double également d’une comédie sexy des années 80. Il joue dans Vampire Forever du réalisateur Howard Storm en tant que Mark, un adolescent frustré que sa petite amie (Karen Kopins) ne soit pas prête à avoir des relations sexuelles, alors il frappe la ville à la recherche d’un étranger qui prendra sa virginité. Il finit par rentrer chez lui avec la comtesse (Lauren Hutton), un vampire qui a besoin de se nourrir de sang vierge. Des manigances comiques suivent. Carrey fait une partie de son schtick familier ici et Vampire Forever a été un succès financier,il est donc assez surprenant que Carrey soit encore à des années d’être une star de cinéma populaire.

Once Bitten Comedy, Drama, Fantasy, Horror | Novembre 15, 1985 (United States) blank 5.6
blank
blank
Réalisateur: Howard Stormscénariste: Dimitri Villard, David Hines, Jeffrey HauseActeurs: Lauren Hutton, Jim Carrey, Karen KopinsSynopsis: The Countess has a problem. She is a 400 year old vampire who will cease to look young unless she is able to feed on a virgin three times before the upcoming Halloween, a week away. She sends Sebastian, her servant and all of her lesser vampires out to find one. Finding a virgin is difficult in 1980s Los Angeles. Mark has a problem. He wants to 'do it' with Robin in the worst way, but she wants to wait. Jamie and Russ, Mark's goofy friends convince him to go to a Hollywood pick up spot where Mark meets the Countess, on the prowl. Robin's not going to understand this. —John Vogel <jlvogel@comcast.net>

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

5 : VAMP (1986)

blank

Réalisé par Richard Wenk, Vamp est en quelque sorte un précurseur d’ une nuit en enfer, puisque l’histoire parle d’un groupe de personnes qui rencontrent des problèmes de vampire dans un club de strip-tease. Dans ce cas, un trio d’étudiants (Chris Makepeace, Robert Rusler et Gedde Watanabe) se rend dans un club à la recherche d’une strip-teaseuse qui se produira dans une fraternité et finit par rencontrer une strip-teaseuse vampire nommée Katrina (Grace Jones) . Avec l’aide d’un autre strip-teaseur joué par Dedee Pfeiffer, les gars doivent se battre pour leur vie contre des vampires et un gang dirigé par Billy Drago. Vamp mélange une comédie noire bizarre avec son horreur et a un schéma d’éclairage vraiment cool. C’est amusant à regarder.

Vamp Comedy, Fantasy, Horror | Juillet 18, 1986 (United States) blank 6.0
blank
blank
Réalisateur: Richard Wenkscénariste: Donald P. Borchers, Richard WenkActeurs: Chris Makepeace, Sandy Baron, Robert RuslerSynopsis: Two fraternity pledges go to a sleazy bar looking for strippers to entertain their college friends. They have problems with transportation, Biker gangs, and worst of all, the staff of the bar, all of whom seem to be vampires, with Grace Jones playing the head vampire. —John Vogel <jlvogel@comcast.net>

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

6 : Génération perdue (1987)

blank

Le voici, le film qui est peut-être le film de vampire le plus populaire des années 1980. Génération perdue de Joel Schumacher parle d’une mère célibataire (Dianne Wiest) et de ses fils Michael (Jason Patric) et Sam (Corey Haim) qui déménagent dans une nouvelle ville où les enfants découvrent que la scène jeunesse locale est dominée par un groupe de vampires dirigé par Kiefer Sutherland. Lorsque Michael commence à se transformer en suceur de sang, Sam fait équipe avec une paire d’experts en vampires autoproclamés (Corey Feldman et Jamison Newlander) pour sauver son frère. Une histoire de vampire pour la génération MTV, Génération perdue est un film vraiment divertissant qui se transforme en une séquence d’action impressionnante d’invasion de vampires / de meurtre de vampires. Un film culte à ne pas louper …

The Lost Boys Comedy, Horror | Juillet 31, 1987 (United States) blank 7.3
blank
blank
Réalisateur: Joel Schumacherscénariste: Jan Fischer, James Jeremias, Jeffrey BoamActeurs: Jason Patric, Corey Haim, Dianne WiestSynopsis: A mother and her two sons move to a small coast town in California. The town is plagued by bikers and some mysterious deaths. The younger boy makes friends with two other boys who claim to be vampire hunters while the older boy is drawn into the gang of bikers by a beautiful girl. The older boy starts sleeping days and staying out all night while the younger boy starts getting into trouble because of his friends' obsession. —Zaphod <aaa@scs.leeds.ac.uk>

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

7 : The Monter Squad (1987)

blank

Génération Perdue était tellement cool qu’il a détourné toute l’attention de la fonctionnalité de créature ciblant les jeunes qui a suivi quelques semaines plus tard, The Monster Squad du scénariste / réalisateur Fred Dekker. Ceci malgré le fait que The Monster Squad ne présente pas seulement des vampires, mais Dracula lui-même, ainsi que le monstre de Frankenstein, une momie, un homme-loup…. Hommage aux classiques d’Universal Monsters, le film raconte l’histoire d’un club d’enfants épris d’horreur qui se chargent de sauver leur ville (et le monde) des forces du mal. Co-écrit par Shane Black, qui a écrit L’arme Fatale et est apparu dans Predator cette même année, The Monster Squad est une explosion et Duncan Regehr fait de son Dracula l’une des versions les plus intimidantes du personnage jamais filmées.

The Monster Squad Action, Comedy, Fantasy, Horror | Aout 14, 1987 (United States) blank 7.0
blank
blank
Réalisateur: Fred Dekkerscénariste: Shane Black, Fred DekkerActeurs: Andre Gower, Robby Kiger, Stephen MachtSynopsis: Dracula is alive. In fact, he plans to rule the world and that is why he seeks the help of other legendary monsters. However, a bunch of kids regarded by their peers as losers uncover the devious plan and prepare for a counter strike. —Steve Richer <sricher@sympatico.ca>

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

8 : Aux frontières de l’aube (1987)

blank

Les fans d’horreur agissent parfois comme si le monde devait choisir entre Génération Perdue et Aux frontières de l’aube simplement parce qu’ils sont sortis la même année, mais je dis pourquoi ne pas simplement profiter des deux ? Réalisé par Kathryn Bigelow à partir d’un scénario qu’elle a co-écrit avec Eric Red de The Hitcher, ce film de vampire moderne des années 80 suit Caleb (Adrian Pasdar) alors qu’il se retrouve avec un groupe de vampires qui voyagent sur la route; Jenny Wright, Lance Henriksen, Bill Paxton, Jenette Goldstein et Joshua Miller. Puisque le vampire est en lui, les autres tentent de donner une chance à Caleb… mais il ne se joindra tout simplement pas à leur tuerie sanglante. C’est un problème majeur, et cela conduit à des moments spectaculaires d’action violente.

Near Dark Horror | Janvier 8, 1988 (United Kingdom) blank 7.0
blank
blank
Réalisateur: Kathryn Bigelowscénariste: Kathryn Bigelow, Eric RedActeurs: Adrian Pasdar, Jenny Wright, Lance HenriksenSynopsis: A mid-western farm boy reluctantly becomes a member of the undead when a girl he meets turns out to be part of a band of southern vampires who roam the highways in stolen cars. Part of his initiation includes a bloody assault on a hick bar. —Keith Loh <loh@sfu.ca>

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

9 : Le Repaire du ver blanc (1988)

blank

Ne laissez pas le fait que cette étrange comédie d’horreur du scénariste / réalisateur Ken Russell traite d’un dieu serpent païen vous distraire de la partie où il est dit qu’une morsure de la prêtresse Lady Sylvia (Amanda Donohoe) peut infecter ses victimes avec “un forme de vampirisme ». Le repaire du ver blanc se trouve également être basé sur une histoire de l’écrivain de Dracula Bram Stoker, ce qui donne un coup de pouce significatif à son film de vampire. Le futur roi de la comédie romantique Hugh Grant et la star de Doctor Who Peter Capaldi étant les protagonistes masculins de ce film ajoutent au facteur de curiosité… mais le ton étrange de ce film n’est certainement pas pour tout le monde.

The Lair of the White Worm Comedy, Horror | Mars 10, 1989 (United Kingdom) blank 6.0
blank
blank
Réalisateur: Ken Russellscénariste: Ken Russell, Bram StokerActeurs: Amanda Donohoe, Hugh Grant, Catherine OxenbergSynopsis: Scottish archaeologist Angus Flint discovers an odd skull amid the ruins of a convent that he is excavating. Shortly thereafter, Lady Sylvia Marsh returns to Temple House, a nearby mansion, far earlier than expected. At a party in the village, Angus meets Lord James D'Ampton, who has just inherited his family's land right next to Temple House. Angus learns of the D'Ampton Worm, a huge dragon-snake that an earlier D'Ampton killed by cutting it in half. (A catchy rock-folk song that tells the D'Ampton Worm legend.) As people begin acting strangely and disappearing over the next few days, the skull is stolen from Angus's room, and a missing person's watch is found in a cavern that was the legendary home of the D'Ampton worm. Angus and James discover that an ancient cult worshiped the worm as a god, and they theorize that the creature somehow survived its destruction, but was trapped inside the cavern. The rest of the film shows Angus, James, and Mary Trent attempting to stop Lady Marsh from freeing the creature.. —Alik Widge

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

10 : Embrasse-moi, vampire (1988)

blank

En parlant de bizarre, Nicolas Cage donne une première performance désordonnée dans cette comédie d’horreur du réalisateur Robert Bierman, qui a sorti la série de films de vampires des années 80 sur une note quelque peu déroutante. Cage a mis un accent inhabituel et a mangé de vrais cafards pour son rôle d’agent littéraire yuppie Peter Loew, qui peut ou non avoir été transformé en vampire par une aventure d’un soir jouée par Jennifer Beals. Il croit certainement qu’il devient un vampire et commence à jouer le rôle, causant beaucoup de problèmes à sa secrétaire (Maria Conchita Alonso) en cours de route. Si vous appréciez ces performances uniques de Nicolas Cage, Embrasse-moi, vampire est un incontournable qui ajoute des moments mémorables à son “Est-il un génie ou un fou?”.

Vampire's Kiss Comedy, Horror | Juin 16, 1989 (Italy) blank 6.1
blank
blank
Réalisateur: Robert Biermanscénariste: Joseph MinionActeurs: Nicolas Cage, Maria Conchita Alonso, Jennifer BealsSynopsis: A publishing executive is visited and bitten by a woman and starts exhibiting erratic behavior. He pushes his secretary to extremes as he tries to come to terms with his delusions. The woman continues to visit and as his madness deepens, it begins to look as if some of the events he's experiencing may be hallucinations. —Ed Sutton <esutton@mindspring.com>

Photos

blank
blank
blank
blank
blank
blank

Voir les photos >>

blank

 

 

Frere Yannick
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Rédacteur, Critique, Webmaster ainsi que de la création de futurs projets et évènements ayant rapport avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Laisser un commentaire