Silent Hill : son histoire et celle de la vraie ville expliquées



Avant que Silent Hill ne devienne un film d’horreur, c’était un jeu vidéo d’horreur de survie développé par une équipe de développement de Konami nommée Team Silent pour la PlayStation en 1999. Le jeu a utilisé une atmosphère brumeuse pour inhiber la vision du joueur pendant qu’ils contrôlent Harry Mason lors de la recherche ,pour sa fille adoptive disparue. Son paysage inoubliable et ses caractéristiques horribles ont engendré toute une franchise de films et de suites de jeux vidéo. Bien que le jeu vidéo d’horreur soit bien connu, son histoire vraie et son emplacement réel sont rarement reconnus.

En 2006, Christopher Gans a adapté le jeu en un film d’horreur psychologique du même nom. Au lieu de Harry, le film suit Rose alors qu’elle emmène sa fille adoptive Sharon dans la ville de Silent Hill, en Virginie-Occidentale. Sharon crie le nom de la ville dans son sommeil, ce qui fait que Rose l’y emmène. Dès leur arrivée, ils sont impliqués dans un accident de voiture et Sharon est portée disparue.

Alors que la cendre et le brouillard tombent sur Silent Hill, Rose cherche sa fille mais elle vas aussi y découvrir que la ville est envahie par des entités démoniaques, un culte et des changements de dimension. Le succès du film original a engendré une suite en 2012 intitulée Silent Hill: Revelation, qui était basée sur le troisième jeu de la série. Il suit la fille de Rose, Sharon, en tant que personnage principal. Semblable à la franchise Resident Evil, Silent Hill a marqué l’histoire de l’horreur en tant que jeu vidéo classique et concept de film original.

L’histoire vraie et la véritable histoire de Silent Hill

Alors que l’environnement de Silent Hill semble ne pouvoir exister que dans les cauchemars, c’est en fait un endroit très réel avec une histoire dévastatrice. La ville de Silent Hill, en Virginie-Occidentale, est en fait Centralia, Pennsylvanie. En mai 1962, la ville ordonna de brûler la décharge locale pour tenter de nettoyer les déchets. L’incendie s’est propagé à travers des tunnels et des ouvertures non scellés qui ont conduit à une mine de charbon abandonnée qui se consomme jusqu’a ce jour.

Les pompiers locaux n’ont pas pu arrêter l’incendie et le gouvernement a rapidement décidé que la ville devait évacuer pour leur sécurité. Tout comme dans le film, l’air à Centralia est dangereux et il est recommandé aux gens de ne pas s’exposer à l’environnement pendant de longues périodes. Alors que la plupart des gens sont partis, quelques-uns sont restés dans l’espoir que le feu cesserait. L’un des seuls bâtiments restants est une église qui est toujours en service. Silent Hill est très similaire à cet égard, car seuls quelques citoyens restent dans la ville de Virginie-Occidentale et continuent d’assister aux services religieux.

En 2002, le code postal de la ville a été suspendu par le service postal américain et toutes les routes menant à Centralia ont été barrées. Silent Hill suit cette histoire presque dans les moindres détails, sauf que dans la vraie vie, Centralia n’est pas en proie à un culte, à des sorcières ou à des monstres multidimensionnels. À l’heure actuelle, il n’y a que deux films dans la franchise, mais Christopher Gans a annoncé qu’un troisième film était peut-être en préparation. L’attention impressionnante portée aux détails témoigne de la gravité de l’incident historique et de l’utilisation de la ville par Silent Hill comme source d’inspiration pour souligner les véritables horreurs qui se produisent dans la vie réelle.

 



Giarrusso Flavia
A propos Giarrusso Flavia 280 Articles
Passionnée de films d'horreur depuis de longues années .....qui aime fouiner a chercher le top en matière d'actualité. Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*