Une maison de l’horreur pour Halloween à Aubrives

Depuis le 1er octobre, Dylan Delnau, 14 ans, a paré la maison familiale de décors terrifiants.

La rue des chalets à Aubrives, d’ordinaire si calme, est devenue bien étrange… Depuis le 1er octobre, des rires de sorcières, des gloussements de morts-vivants sur fond de musique inquiétante digne d’un film d’horreur, résonnent. Il suffit de faire quelques pas dans la rue pour découvrir un décor à la fois spectaculaire et terrifiant.

Cela fait près d’un an que le jeune Aubrivois Dylan Delnau prépare son projet d’Halloween. Passionné de décors, il s’était pris au jeu en 2017, avec sa famille, de parer sa maison de citrouilles, sorcières,… chaque jour d’octobre jusqu’au 31, jour J de la fête des morts. Il avait même imaginé une scène de crime qui avait suscité l’intérêt de nombreux fans. Halloween 2017 terminé, il planche aussitôt sur l’édition 2018. « Je voulais faire bien plus grand ! », confie-t-il. Il cumule alors les petits boulots pour gagner de l’argent et acheter ses décors.

Lumières, fumées et cadavres…
Pour un rendu spectaculaire auquel toute la famille a participé le dernier week-end de septembre : parents, oncle, cousin. Côté droit de la maison, l’adolescent a imaginé un repas funeste pour des convives au chapeau pointu et aux longues dents. Ils profitent d’une tonnelle composée de mains et de têtes coupées. À l’arrière, un cadavre, clin d’œil à sa première édition. La maison est, quant à elle, garnie de sorcières et de clowns. Côté gauche, des pierres tombales jonchent le terrain, hors desquelles des squelettes veulent sortir… Effets stroboscopiques, fumées, citrouilles… Tout est prêt pour Halloween. À vos risques et périls si vous y passez !

Source et vidéo : Cliquez ici

Frere Yannick
A propos Frere Yannick 487 Articles
Grand passionné de Films d'horreur et fantastique depuis des décennies Fait partie du Projet : Court métrage de Darkmovies en tant que scénariste et réalisateur ainsi que de la création d'un futur projet ayant avoir avec le cinéma d'horreur en Belgique .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*